Alhassane

Alhassane dans les différentes maisons.

La figure  Alhassane  est dite lanssina   ou Queue de dragon

I- Alhassane en M1
La  maison M1 définit le comportement mental pris par le consultant au moment  ou juste après la consultation. C’est la maison des pensées et des réflexions conditionnées  par le milieu, par l’environnement social  et par la situation du moment. Elle définit  le caractère,  la morphologie passagère du consultant mais aussi les réactions instinctives et intuitives du consultant.
C’est une maison de questionnement et d’interrogation  intérieurs  (qui dépend de nous) et extérieurs  (indépendant  de notre volonté, c’est ce que nous subissons comme influence extérieure). En fait c’est la résultante de toutes les pensées internes comme externes en relation d’interdépendance avec  l’environnement.
La maison M1 symbolise le consultant  en termes de conscience et de tout son corollaire, tout ce qui est lié à sa conscience, ses réflexions, son état mental et psychologique, son  tempérament  et son  caractère mais aussi la conséquence  de l’interaction avec le milieu social.  Avec une seule  figure en M1, nous pouvons déduire l’état psychologique du consultant. Mais cet état peut être passager  ou éphémère donc dépendant  parfois des circonstances.               Certains géomanciens  sont capables en une seule figure en M1, dire beaucoup de chose  sur le consultant  mais nous,  on  n’est pas arrivé à ce stade, nous avons besoin de tirer tout le thème pour avoir un aperçu.
*Alhassane en M1 seul et sans répétition aucune dans les autres maisons, dénote le plus souvent étonnement et un effet de surprise par rapport à une situation observée en M2 qui est en grande partie la cause. Quelques exemples pour mieux appréhender  cet effet de surprise :

  • Alhassane en M1 et Aliou badra en M2, rencontre ou réunion  inattendue, entente à la dernière minute ….. ;
  • Si nous avions en M2, la figure de Souleymane, cela indiquerait un blocage inattendue, rencontre inattendue avec un supérieur hiérarchique, réception d’un colis fermé par surprise…. ;
  • si nous avions Ayoub en M2, le consultant est surpris d’un refus, d’une mésentente, des ennuis, d’un problème, des histoires, des disputes dont il ne s’attendait pas ; nous avons les mêmes explications avec la figure d’Ibrahim en M2.
  • Avec Ibrahim en M2, c’est une information ou nouvelle  inattendue,  une mésentente, une divergence ou querelle en cours ; des ennuis en route ou en cours de se produire.
  • Avec Issa en M2, des paroles, appel téléphonique non attendu, discussions inattendues…….
  • Avec Nouhou en M2, cela pouvait être une méchanceté subite, blocage non prévu, obstacle non prévu…………..

C’est un cas particulier que je voudrais partager, bien sûr il peut y’avoir d’autres explications possibles  avec ce schéma présenté. Ceci dépendra en grande partie du thème établi, c’est juste vous donner des idées pour que vous exploriez cette voie.
Alhassane en M1 montre  une irrégularité manifeste dans les pensées  mais aussi dans tout comportement et va à l’encontre des fondements du bien être social et de l’accroissement matériel. C’est une dégradation morale et matérielle.
Alhassane en M1 dénote des idées  dégradantes, dévalorisantes, démoralisante  et décevantes  engendrant  un comportement de la même teneur et  orientées  (idées)  vers la contestation dans les relations amoureuses ou familiales,  les disputes, les discussions, les divergences,  la détérioration dans les relations, les mensonges, l’infidélité donc les relations extraconjugales, les ennuis sentimentaux, la jalousie, la trahison,  le vol, la débauche ou  les activités malsaines ; tout ceci engendrant honte et  déception  car cela va à l’encontre de la règle sociale définissant le comportement  de l’humain dans la société.                                                               Alhassane parle beaucoup sur  les détériorations  dans les relations entre l’homme et la femme en général et en particulier dans les relations de couple (problèmes sentimentaux). Cette figure parle beaucoup sur les mœurs, la morale.
Nous avions dit  tout au début du cours  que la maison M1 définit  le caractère et la morphologie passagère du consultant, en fait nous -pouvons définir les caractères et le tempérament du  consultant en se basant sur le caractère de la figure.
Alhassane en  M1 dénote  une personne de mauvaise foi,  d’une  moralité  douteuse, belliqueuse, comportement dégradant, humiliant, démoralisant, décevant ou regrettable. Elle dénote une personne malhonnête, irrespectueuse  des valeurs morales, belliqueuse, menteuse, inconstance et irrégularité dans les actes, jalouse avec une intention malsaine, frustration morale, en fait tout le contraire de la figure de Mahdiou (Malédiou ou Fortune majeur).

2 – Alhassane en M2 :

En transposant le caractère dégradante de cette figure dans la maison de la chance, nous pouvons dire vaut mieux s’abstenir de cette chance, de s’en priver que de l’acquérir car tôt ou tard, elle nous causera des ennuis ou des déceptions. Elle parle d’une chance accompagnée de la déception ou de regret. Surprise désagréable dans la chance tant espérée. Retard et ennuis  dans l’acquisition des biens et services. Elle dénote beaucoup de dépenses  sans intérêt  et sans avenir.
Des déceptions  et des regrets à propos des affaires.  La perte et la détérioration ont élu domicile dans la maison de la chance donc perte de profit, diminution des gains. Chance suivie de perte ou de malheur. Chance accompagnée de dispute, des divergences, des mensonges,  des ennuis, de la triche en fait de tout ce qui est dégradation, déception et regret dans l’acquisition des biens et services. Des contestations et reproches sur les affaires. Crédits  non accordés ou service non honoré. Dissipation dans l’acquisition des biens et services. Mensonges, vol sur  des questions d’intérêts et de chance…..etc.
Rappelons que la maison 2 peut parler sur des personnes, sur des choses, sur des éléments animés ou inanimés ; elle peut parler sur des êtres non matériels  (génies, chaytane, rouhane…)  car la notion de chance est subtile en géomancie et peut être positive ou négative c’est-à-dire accompagnée de bonheur ou de malheur. J’avais introduit cette notion dans les cours antérieurs, faudra s’y référer.
Si cette figure fait référence à une personne, nous pouvons la décrire comme une personne de mauvaise foi,  d’une  moralité  douteuse, comportement dégradant, humiliant, démoralisant, décevant ou regrettable. Cette figure caractérise une  malchance dans l’acquisition des biens et services. Des ennuis sur les affaires ou sur l’acquisition des biens et service. Elle dénote une personne malhonnête, irrespectueuse  des valeurs morales, belliqueuse, menteuse, inconstance et irrégularité dans les actes. Cette figure fait référence à tout ce qui est dégradation morale et matérielle. Elle dénote aussi une personne qui a des difficultés financières dans son commerce ou dans ses affaires.
Si cette figure faisait allusion à un être supérieur comme les génies, il faudra conclure que l’on a affaire à un mauvais génie de mauvaise foi,  voleur, menteur, bref tout ce qui est dégradation et régression  donc contraire à la morale «  positive ».
Contrairement à sa figure cousine Mahdiou, qui est une figure  de bonne foi,  agréable, joyeuse  avec un sens d’élévation,  d’honneur, de dépassement et de regroupement (sens de la famille donc de convergence social), de progression, de réussite, de voyage ou déplacement ;  Alhassane  est tout à fait le contraire :  mauvaise foi, détérioration, déshonneur, dégradation de toute sorte, stagnation , crainte, retard ;  d’ailleurs, on pouvait faire une étude comparative avec Mahdiou sur tous ces aspects puisque  c’est exactement l’opposé de Mahdiou.
S’il s’agit des quelque chose que l’on cherche dans un endroit, faudra plutôt privilégier les bas-fonds, les endroits humides, les profondeurs, en fait c’est à l’image de la figure d’Alhassane  donc  contrairement à la figure de Mahdiou qui indique des endroits  élevés (élévation  et hauteur). Vous pouvez donc mener  une étude comparative des deux figures pour mieux saisir les sens et lever les nuances.

3 -Alhassane en M3 :

La maison 3 est celle de l’entourage proche (collègue, voisin, amis, parents proches..), les relations d’ordre sociales  et les divers moyens d’information sur notre environnement social proche.
Les démarches difficiles, des combines, des complots dans l’entourage (familiale, collègue, frères et sœurs..). Des nouvelles ou informations faisant état des choses en dégradation, en détérioration, en perte, des cas de vol annoncés, des magouilles et mensonge. Des démarches  en affaire ne rapportant que déception, regret et ennuis.
Des relations d’affaire louche. Des projets d’affaire pas trop sains et des relations malsaines.
Des démarches  infructueuses, relation malsaine dans le voisinage. Vol, triche dans l’entourage proche (bureau, service, voisin, dans la maison familiale). Mauvais entourage ou mauvais voisin (collègue de bureau). Des disputes, des déceptions ou  divergence dans le couple. Des relations  au point mort, stagnation dans les relations, dans les démarches, évolution lente et régressive, expulsion.     Comportement adultérin  ou relation extraconjugale mais faudra voir les autres figures consentantes dans le thème. Ne jamais accuser quelqu’un d’une relation extraconjugale ou adultérine  sans maîtriser tous les paramètres du thème.
Elle dénote le plus souvent une certaine détérioration dans les relations sentimentales, cachotterie, infidélité, mensonge dans le couple, une personne désespérée,  désemparé à cause des problèmes dans son couple ou simplement colère et inquiétude. Elle peut montrer une personne de mauvaise foi ou des problèmes de jalousie dans l’entourage proche.
Elle dénote  aussi des faillites et perte financières, perte  (pour des démarches à caractère financier) par exemple, Alhassane en M3 et M14.

4 – Alhassane en M4

Affaire louche, des magouilles, des mensonges  des vols en relation avec le patrimoine.  Patrimoine reçu suite à une magouille, à un deal, à un vol. Dettes sur le patrimoine et malchance dans l’acquisition d’un patrimoine.  Chance mince dans l’acquisition  d’un patrimoine. Perte  ou vol d’un  patrimoine.  Tout est obscurité et négativité dans le foyer donc dans le patrimoine.
La maison 4 est celle du patrimoine, du foyer, maison du père, lieu de concentration des biens, des personnes et des choses. Mais c’est aussi celle de la réalisation du père (son patrimoine), dans une certaine mesure c’est la maison des épreuves et les entraves (obstacles)  à l’action c’est pour cette raison on parle de maison d’issue. En fait nous avons quatre maisons qui parlent  de blocage, de retard : M4, M8, M12 et M14. Le temps de réalisation des événements est  fonction des figures qui s’y trouvent. Ce sont des maisons fixes  et ont tendance à conserver ou à retarder les événements  qui doivent être réalisés  dans ces maisons. Soulignons que les figures mobiles et d’élément Feu sont plus rapides en termes de réalisation ou de concrétisation des actions dans les maisons fixes ensuite viennent les figures d’élément  Air puis  celles d’élément  Eau et en dernier lieu, élément Terre. Vous pouvez ouvrir un débat pour élargir les discussions  et les connaissances sur cet aspect.
Alhassane en M4 reste identique en M3 sauf qu’ici, on va faire référence au foyer, au patrimoine, aux biens acquis, au père de la famille, à la famille réunie, donc tout ce qui est affectif en M3  sera  traduit ici mais en patrimoine et foyer paternel.
En M4, Alhassane montre dénote détérioration, dégradation, perte, régression, ennuis, divergence, conflit d’intérêt, dispute, mensonge, vol, détournement, dissipation, déception  ou échec en termes de patrimoine, des biens du foyer ou du  père. Issue défavorable et décevante.
Régression  dans le statut social du père de famille, chef de foyer. Abandon, désespoir, activité dégradante dans les affaires. Trahison, vol, mensonge dans le foyer ou dans le patrimoine. Mauvais dénouement dans le foyer. Perte de revenu, dommages et  dégradation du patrimoine ou les biens de la famille.
Mauvaise foi du chef de famille ou comportement dégradant. Dispute dans le foyer pour des problèmes de couple, divergence sur la gestion du patrimoine ou du foyer. Des contestations dans le foyer ou sur un patrimoine.
Déshonneur, honte, regret  du chef de famille. Parfois elle dénote simplement des divergences et des disputes dans le couple à propos de la gestion de la maison, chacun veut s’imposer dans le foyer pour montrer son autorité.                                                                         A propos du caractère et du comportement de la personne, faudra se référer ce qui est  dit  en M1 et en M2.   Comportement adultérin  du chef de la famille.

5 – Alhassane en M5:

La maison 5 est celle des désirs de l’homme, des démarches affectives de l’homme et montre le niveau des processus  affectifs de la personnalité. Cette maison parle beaucoup sur les relations sentimentales ou sur les affaires de couple mais hors mariage.
La maison 5 est celle des enfants, des nouvelles de toute sorte, des relations entre couples (questions sentimentales et d’amour) et  de la femme enceinte. C’est aussi la maison des amis, des étrangers, des connaissances, maison des informations de toute sorte mais en rapport avec le thème initié.  Cette maison décrit  l’issue et le comportement de la relation.
Comportement douteux, comportement regrettable, divergence, dispute, querelle, détérioration dans les relations sentimentales,  comportement adultérin, relation amoureuse hors mariage (rapport sexuel), mensonge dans le couple, cachotterie, activité démoralisante, démarche honteuse, copinage, l’infidélité, trahison,  voilà en gros et en résumé ce que nous pouvons dire sur les relations sentimentales.
Elle peut parler sur un collègue, un parent proche, un ami, un voisin, un douanier, un policier, une copine, un camarade, les enfants,  un voleur bref c’est l’information diverse sous toutes ses formes. Elle dénote une personne de mauvaise foi qui cache quelque chose soit dans l’entreprise, à l’école, au bureau, dans la rue. C’est une  figure qui allusion au mensonge, au vol, au camouflage, à la triche, à la trahison, en fait une figure qui fait allusion aux dégradations des mœurs.  Tout est fonction de la répétition de la figure dans les autres maisons.           -Si par exemple dans un thème, nous avons Alhassane en M5 et M10, c’est quelqu’un qui a des ennuis dans le service, détournement,  mensonge, vol, trahison dans le service ou des problèmes  avec les dossiers dans le service service.  

-Si nous avons Alhassane en M5 et en M14, cela montre des problèmes  avec de l’argent directement : perte, faillite, vol, mensonge, contestation, divergence, séparation, dispute, trahison.
-Si nous avons Alahssane en M5 et en M12, cela dénote que la personne est dans des difficultés, des obstacles, divergences, contestions, disputes, querelles, problème de jalousie mais surtout du coté sentimental pour la plus part du temps.
Pour une femme enceinte, c’est un risque pour le bébé (fœtus) mais le plus grave c’est quand elle se répète en M6, le mal est déjà là et cela montre un fait accompli. Dans ce cas pour la plus part du temps, cela fini par un avortement ou au pire des cas  par un enfant handicapé. Mauvaise issue, mauvais dénouement  pour toute affaire.

6 – Alhassane en M6 :

M6 peut être une maison d’acquisition  (sens entrée) si on cherche quelque chose et une maison de perte ou de disparition  (sens sortie) si nous détenons quelque chose. M6 rend irrégulière et très délicate la régularité des actions et les activités mais aussi rend immobile ou neutralise  les activités ou actions en cours dans cette maison M6 donc cette maison agit en fonction  des sens des activités et des actions.

-Par exemple pour quelqu’un qui doit partir en voyage, Mahdiou, Allahou Talla ou Ibrahim en M6, dénote  retard et blocage dans le voyage.
-Dans d’autres cas, la maison M6 devient une maison d’acquisition, une maison d’accaparement  de biens et services comme l’acquisition d’un bien par exemple Ousmane en M2 et M6, ou en M2, M6 et M10.
-Elle peut symboliser un mal sur notre  état d’esprit et état mental donc c’est au niveau des pensées car on est sur la maison M1,  par exemple la répétition de la figure d’Ibrahim en M1 et M6. C’est une inquiétude, un mal par rapport à un déplacement ou à d’autres activités. En état de cause,  c’est une irrégularité manifeste que l’on a subi. On ne parle pas des biens  et services ici mais un état d’esprit, le déséquilibre  psychique  causé par ce blocage, par cette  perte de sérénité  sur l’action qu’Ibrahim fait allusion dans le thème.
-Si nous avions par exemple Adama en M4 et en M6, on peut parler d’un bien ou d’un patrimoine perdu, détérioré  etc…..
Revenons à notre figure d’Alhassane en M6 : C’est un manquement dans les relations de couple, une détérioration qui pose problème.  Elle dénote dès fois une absence de réjouissance dans le couple. Montre des envies sexuelles, annulation pour une rencontre amoureuse.  Perte de bonheur. Querelle de couple.
En rapport avec les maladies, cette figure dénote chez les hommes une impuissance sexuelle. Pour les soins,  faudra chauffer deux pierres (petits cailloux)  blanches virées au rouge, faire les vœux et pisser dessus et jeter.
Pour les femmes, elle dénote des maladies en rapport avec  les parties génitales, ce sont des plantes en général que l’on donne pour  les soins, mais je pense que la médecine a fait d’énormes progrès sur ce point.
Elle dénote aussi dans d’autres cas des maladies dues aux génies mécréants comme les démons où  les génies des profondeurs.

 

7 -Alhassane en M7:                                                                 Par excellence, c’est la maison des associés, des adversaires, des projets, de l’épouse, de la chose cherchée…etc.                   En M7, Alhassane dénote que les unions, les adversaires, les projets, l’épouse, le projet, le partenaire, tout ceci est en dégradation. Mensonge, vol, détournement dépérissement financier, projet voué à l’échec donc perte, détérioration, divergence, colère, dispute, traîtrise, relation non sincère, vie extraconjugal, désespoir, malchance, mauvais projet ou mauvaise décision….etc.
Pour le cas d’un mariage, mieux vaut abandonner le projet de mariage. Toutes les explications données en maisons M1 et M2  restent  valable en M7, c’est  donc fonction de la question (peut symboliser une personne ou un projet).

8 -Alhassane en M8 :

La maison 8 est celle de l’autre qui ne vit pas dans notre environnement immédiat, c’est l’extérieur, le néant, l’absent,  les choses qui évoluent ailleurs, les biens d’autrui, les services d’autrui, le patrimoine d’autrui, l’inconnu, ce qui évolue dans un autre environnement, les relations avec l’extérieur, les démarches pour affaire, pour un projet à l’étranger. C’est la maison de la transformation vers une essence immatérielle comme la mort,  mais faudra que M6 aille dans le même sens, autrement dit pour une personne malade, la répétition de cette figure en M6 et M8, dénote un cas de décès le plus souvent où une détérioration  manifeste de la maladie.

Remarque : Alhassane parle beaucoup sur des maladies comme le cancer,  des maladies liées aux parties internes du corps humain et les organes génitaux.

En poussant la réflexion, la maison M8 est celle  des entraves, des obstacles, les épreuves à l’action (la personne qui est de l’autre côté, comment elle est, comment elle s’insère dans son environnement, comment est son patrimoine, ses sentiments, ses problèmes, ses blocages, ses épreuves  bref son rapport avec son milieu…etc.). La maison 8 est la résultante de toutes les actions d’un environnement donné  et  qui vient s’insérer dans un nouveau contexte environnemental du thème. C’est pourquoi la maison 8 parle sur toute chose  (sentiments, argent, pensées, quête spirituelle, chance, étranger, voyage, étude, patrimoine, mort, obstacle, adversaire, personne quelconque ….etc.). Donc cette figure dénote tout un ensemble de chose  qui dépendra du thème posé,  en fait  de la question posée.
En résumé, Alhassane en M8 dépend de la question posée sur le thème. Les explications données en M1, M2, M3, M4, M5 et M6 sont valables en M8 puisque, elle peut parler sur une personne (voir M1), sur une chance (voir M2), sur les sentiments (voir M5), sur les acquisitions, les maladies ou les pertes (voir M6), sur une personne de l’entourage (voir M3), sur le patrimoine (voir M4), sur un voyage (voir M9), sur une information (voir M5 ou M3)…….

9 – Alhassane en M9 :

La maison 9 est celle des voyages, des déplacements, c’est la maison de la route,  de la recherche et de l’information (nouvelles). C’est la maison des processus en cours de réalisation car l’action n’est jamais terminée dans cette maison. Elle montre aussi les intentions en cours car avant de prendre la route, l’homme a bien une intention, une envie, un projet en tête. Cette maison définit le caractère d’un projet ou d’une personne.                                                               -Alhassane en M8 peut faire état d’une perte lors d’un voyage, d’une crainte, d’une disparition,  d’un vol, d’une détérioration de biens et service donc fonction du thème. Perte financier, dégradation et  détérioration de biens et services, divergence, colère, inquiétude, dispute, comportement adultérin d’une personne, traîtrise en route, mensonge, vol….etc.

-L’information véhiculée  n’est pas la même lorsqu’une figure est seule ou qu’elle se répète dans plusieurs maisons, par exemple Alhassane en M2 et en M9, dénote le plus souvent des problèmes financiers ou de perte de biens et services.     -Si  cette même figure se répète en M5 et M9, dans ce cas, on ne peut parler de perte financière tout de suite, on va penser plutôt à un problème sentimental, de couple ou de femme donc orienté plutôt vers des relations extraconjugales ou de copinage, quelqu’un qui a une intention non avouée  donc louche, mensonge en cours.
-Si nous avions alhassane en M7 et en M9, il est plus logique de penser à une divergence dans la relation de couple  normal, ou de partenariat, sinon un projet en cours de détérioration, perte de projet,  mensonge en cours, dissimilation…etc.
Si nous avions Alhassane en M9 et en M10, faudra plutôt regarder du côté du service comme activité. C’est un mouvement ou un processus menant à des pertes, à une situation dégradante, dévalorisante dans l’activité espérée. Des discussions, colère, mensonge, vol, traitrise, comportement décevant et  divergent  en cours en M10 et nous subissons les conséquences jusque dans le dortoir  en M13 puisque ces deux figures  en M9 et M10 donnent  la figure de Moussa en M13.
C’est pour dire, les répétitions apportent beaucoup d’éclaircissement et de précision dans l’interprétation du  thème.

10 – Alhassane en M10 :

La maison 10 est celle de l’activité, des faits établis donc ce n’est un pas un processus social (mouvement social) comme la maison 9 décrite ci-dessus, mais une « finalité »,  l’accomplissement d’une vie dans la société, sa place dans la société en tant acteur (mais aussi en tant que spectateur de l’activité sociale), les responsabilités,  les actes posés et ses conséquences, en résumé les actions de l’homme. Bref c’est la maison des œuvres de l’homme.
Alhassane en M10 dénote le plus souvent en M10 une détérioration dans les activités (rencontre, travail, célébration de mariage, service, activité…..).
Régression dans les affaires, activité dégradante, les affaires qui ne marchent pas bien, échec  pour un service espéré, licenciement, retard dans les embauches, régression dans le statut social, perte de statut, espoir déchu pour une activité, déception et regret pour le service tant espéré,  activité ne rapportant pas beaucoup d’argent, conflit d’intérêt  , dispute dans les affaires ou dans le service, mensonge en affaire ou au service, déception en affaire, les ennuis en affaire, ennuis dans le service, , détournement d’argent, dissipation dans les affaires, trahison, activité malsaine, dommages en affaire ou dans le service, perte de profits, contestation en affaire ou dans le service, perte de pouvoir, déshonneur, brouille en affaire, mauvais dénouement en affaire, stagnation dans les affaires, perte de revenu, perte de position, crédit non accordé, une mauvaise réputation dans le service, des reproches pour une activité quelconque.
 

11- Alhassane en M11 :

La maison 11 est celle des affinités, des relations avec l’autre, des aides, des relations amicales, les soutiens, les amis mais aussi nos espoirs et espérances  dans le monde social, notre rapport avec la société,  nos ambitions, nos désirs et nos rêves.
Alhassane en M11, dénote des espoirs déchus ou des espoirs qui ne sont à la hauteur ou qui finissent par décevoir.  De Faux désirs ou des rêves qui n’engendrent  que déception. Si cette figure fait allusion à une personne, faudra se méfier de cette personne car elle ne présage rien de bon (voir le cours sur les autres maisons).   Mensonge, traîtrise, détérioration et dégradation  sur nos espoirs. Des ennuis sur ses espoirs.
Dans d’autres circonstances, elle dénote une envie ou un désir sur quelque chose qui va engendrer que honte et regret à la limite.

12- Alhassane en M12

La maison 12 est celle des obstacles, des épreuves, des entraves à l’action et à la liberté, c’est aussi la maison des sacrifices, des maraboutages, de la méchanceté, des ennemis cachés et des difficultés de toute sorte donc c’est l’homme face à ses problèmes, ses craintes et ses ennuis.
Elle indique des disputes, des querelles amoureuses, en fait en rapport avec l’homme et la femme donc en rapport avec le lit conjugal par exemple, la femme qui refuse de faire des rapports sexuels avec son mari engendrant des frustrations, des méchancetés et des contestations.
Par exemple Alhassane en M1 et M12, le consultant refuse de faire l’amour avec sa femme, c’est un déchirement dans le couple engendrant des animosités et des divergences. Si  la figure d’Alhassane se répète dans les maisons  M7 et  M12, c’est le conjoint ou la conjointe qui fait la méchanceté, la contestation, engendrant des divergences et  détériorations dues à la méchanceté.                       Méchanceté  de traîtrise,  de jalousie et  beaucoup d’ennuis dans les relations. Des difficultés  réelles en rapport avec le couple comme des blocages à l’épanouissement du couple.

13 – Alhassane en M13 :

Alhassane en M13 décrit le plus souvent des disputes, divergence ou une détérioration dans les relations de couple dans le foyer (chambre à coucher).
Refus d’obtempérer, contestation dans le couple, dégradation des valeurs, comportement adultérin, mensonge, vol, perte, régression, dissimilation.
C’est une figure négative, dégradante en valeur morale, c’est une figure qui parle surtout sur le comportement social d’une personne.
Seul en M13 , elle dénote souvent des rapports sexuels donc  de la joie, du bonheur même si  cette joie ou bonheur provient des actes dévalorisantes  comme par exemple coucher  avec la femme d’autrui ou avec une fille qui n’est pas votre épouse, bien sûr il y’a de la joie et du bonheur sur cette acte, sur cette relation amoureuse mais c’est une relation indigne, honteuse, dévalorisante, décevante.
Elle dénote aussi des rapports sexuels sous contrainte autrement dit sans un réel consentement du conjoint. Des querelles de jalousie, séparation par exemple, l’un des conjoints qui boude donc colère et inquiétude.

14 – Alhassane en M14 :

M14 est la maison de la réalisation ultérieure, cette maison montre des  blocages et retards dans l’accomplissement des événements. Les blocages et retards ne sont pas dus à la méchanceté délibérée  mais suite aux circonstances ou aux événements, donc contrairement à la maison 12 qui montre des blocages et des difficultés dus à l’action délibérée  de l’homme  donc à la méchanceté. Dans d’autres contextes, cette maison parle des biens financiers mais cela peut être une acquisition ou une perte donc dépend de la configuration du thème. Par exemple Lomara en maisons M14 et  M6 (cas d’une répétition), dénote le plus souvent une dépense d’argent mais si nous avons Lomara seul en M14, cela parle plutôt d’une acquisition d’argent…..etc.                             -Alhassane en M14 montre des pertes attendues, regret, trahison, annulation d’un projet, mauvais projet, mauvais dénouement, retard dans l’accomplissement d’un fait., abandon, retard, blocage. Projet voué à l’échec, espoir déchu. Perte d’argent, divergence à propos d’une affaire, querelle à propos d’argent ou d’un projet espéré, mésentente sur un dossier, sur un recrutement. Séparation, fausse route. Rien de sûr  à l’avenir et trop de risques et d’incertitude. Crainte sur une affaire.     Détérioration et  dégradation, perte,  régression, ennuis, divergence, conflit d’intérêt, dispute, mensonge, vol, détournement, dissipation, déception  ou échec en termes de biens financiers et en résumé, cette figure montre  une issue défavorable et décevante dans tout projet.

 

15 – Alhassane en M15:

Cette figure ne peut pas se retrouver en M15 car considérée  comme une figure de génie.

16 – Alhassane en M16 :

La maison M16 est considérée  comme étant  la parole de Dieu mais en poussant l’analyse plus loin, nous constatons que cette figure est obtenue en copulant  la figure contenue dans les maisons 15 et 1. Donc il s’agit de la part du résumé (M15)  dans la conscience de l’individu (M1). Autrement dit comment  l’esprit  se voit, se comporte ou s’insère dans cette conclusion du thème. En fait c’est le non dit de la conscience ou de l’esprit de la personne par rapport à la conclusion. La figure 16 montre comment le consultant  se présente par rapport au résumé du thème.                                                         De la même manière, nous pouvons composer la maison 15 avec celle de la chance M2, pour voir comment les biens se présentent par rapport à la conclusion du thème. Nous pouvons le faire sur toutes les maisons. C’est une astuce très instructive comme élément d’appréciation.
Je donne un exemple un peu imagé pour vous aider à comprendre la maison M16 : je suis dans ma chambre qui est dans la maison familiale, dehors dans la cours familiale, tout un ensemble d’événements  est entrain de se passer sans que je sois au courant, tous les membres de la famille ont statué sur un problème  familial  me concernant aussi (ici membres  de la famille constituent  les figures du thème), donc je sors de ma chambre  moi M1 et on me fait part de la situation global dans la famille c’est-à-dire un résumé  (M15).
Je  me pose des questions, moi M1,  pour savoir quelle  sera mon attitude face à la situation globale (M15) de notre maison familiale et le résultat de ce questionnement définit les conséquences de mes actes et de mon comportement  en M16.
Je suis entrain de voir comment je vais m’insérer  dans ce nouveau contexte M15 et  comment je me définis face à cette nouvelle situation. Ce sont toutes ces interrogations qui définissent  la figure M16. En somme,  c’est la part de la conscience M1 dans le résumé du  thème M15.
M1  décrit le  consultant  avant la réalisation du thème  (avant l’expression des figures) et  M16  le décrit  après  la réalisation ou l’expression de toutes les figures. J’espère que ce n’est pas idiot comme exemple (rire…)  mais je me suis efforcé juste  de vous faire comprendre la maison M16.    Revenons à notre cours si cet exemple est idiot. Alhassane en M16 montre une déception, une régression, une perte, colère, divergence par rapport au vécu.                 -Alhassane en M16, j’aurais des regrets, des déceptions, des surprises désagréables,  car beaucoup de mésentente, de détérioration, de dégradation et je me vois mal dans cette conclusion du thème en M15. Aucune perspective gratifiant à l’avenir. Crainte et désespoir sur les projets espérés.

Merci de votre attention.

N’oubliez pas de partager votre expérience sur cette figure  pour mieux élargir le débat  pour une confrontation d’idées et de connaissance.

*Je lance un appel à ceux qui voudront faire le reste des cours sur les trois figures,  de se manifester car j’aimerais que quelqu’un d’autre fasse les cours sur les trois figures  (Younouss, Ousmane et Moussa) qui restent donc permettre à d’autres de partager leurs expériences  et de  s’exprimer librement  dans le blog pour un meilleur  partage. J’attends vos réactions.

Mamadou hamath Diop

560 commentaires pour Alhassane

  1. mamakenza dit :

    salam a vs cher frères et soeurs
    j’ai une soeur qui a été abandonné par son mari .il ne leur envoi rien ne les appel pa .et refuse de la divorcée.que faire.merci infiniment de NS répondre elle est désespérée.
    qu’Allah vs bénisse.
    kenzatresor@mail.com

  2. amadounjoya dit :

    Bonjour a toute les grand et grande maître de la site je viens auprès de vous sollicité une aide pour l’amour du prophète Mahomet (psl) je un problèmes ( maladies) les njinn menass trop ma grand soeur mais,sa date longtemps svp aide moi a lui débarrassé le njinn je serai reconnaissent pour votre aide grandeus merci assalamou aleikoom.

  3. diaba dit :

    Salam je veux avoir des documents sur la tolsam de basmallah Kamchagachachoune…Mouhamadeichoune

  4. mohamed dit :

    salam. je suis un nouveau sur le blog. j’aime le tourab.
    jespere avoir le facebook de quelqu’un. merci. mon mail,: dembelebenmohamed@gmail.com

  5. leyman dit :

    Salamaleikhoum a tou les membres ainsi qu’au vénéré maîtres de ce blog vous faites beaucoup pour ceux qui ne maîtrise pas les secrets cachées que Dieu Allah tous puissant vous glorifie.
    Voilà mon problème et que je vais me marie bientôt et mon seul souci est la taille de mon pénis que beaucoup trouve petit. Cependant j’ai tout essaie mai tjr rien, SVP vénéré maitre si vous avaient un recette aidés moi. Que Allah vous remercie.
    Mon e-mail: julesjallo@gmail.com

  6. Faye Diogene dit :

    Salut, svp j’ai besoin d’une prière, d’un zikr, pour empêcher la tenue d’une réunion.

    • Tounkara dit :

      Bonjour
      Quel est l’objet de cette réunion, et pourquoi vous ne voulez pas qu’elle se tienne?
      Il ya des secrets mais il me faut d’abord comprendre

      • Diogene dit :

        Salut Tounkara, j’ai posé la question de la recette pour empêcher la tenue d’une réunion. C’est que notre DG aime trop, vraiment trop les réunions et au cours de ces réunions nous répétons ce qui a été déjà dit lors de la réunion précédente. Pendant qu’on fait ces réunions, le travail s’arrête. Et après c’est un surplus de travail ce qui nous oblige à descendre tard. C’est toujours comme ça. C’est stressant. Je ne lui veut aucun mal mais juste une prière pour l’empêcher de tenir ses réunions. En fait pour réduire la frequence des reunions. Une réunion par mois ca suffit, mais il en fait 8 par mois!

  7. BARO dit :

    Bonsoir,je ne sais pas si cette question a déjà été posée.j’ai une amie (en prémière D) qui a un peu de difficultés en classe,c’est à dire qu’elle ne s’en sort pas trop dans les differents devoirs.maintenant,est ce qu’il y’à des solutions à cela?mon e-mail:baroismaila@gmail.com.MERCI D’AVANCE!

  8. hassannnzongo dit :

    Salut a tous les maitres des cette blogs une fois je vous remercie d avoir encore cette connection en depit j etais en un etats critiques j etais hospitalises pendant presque 4mois Dieu m a fait guerri par sa grace la raison pour la quelle je vous salut tous maitres et maitresse Dieu vous guide encore et vous donne encore bcp des connaissance pour nous aider,merci nous sommes encore ensembles,voici mon email: hassannzongo@yahoo.fr

  9. fode senghor dit :

    bonjour comment augmenter la taille du penis

  10. mariama dit :

    Bonsoir vous aller bien svp aider un couple qui a ete separer par envoutement a se reconxilier et enlever l envoutement!!c est poxible svp merci

  11. issa dit :

    salut les frères j’aimerais que vous m’aidiez j’ai besoin urgemment d’argent est ce qu’il n’y aurait pas une recette ou une prière pour m’aider merci

  12. Bonsoir à tous et à toutes

  13. A.S dit :

    Bonjour a tous. mon theme est basé sur la possibilité de pouvoir marié cette femme ?
    M1: 1212
    M2: 2212
    M3: 1112
    M4: 2221
    M5: 1212
    M6: 2212
    M7: 1112
    M8: 2221
    M9: 1222
    M10: 1111
    M11: 1222
    M12:1111
    M13: 2111
    M14: 2111
    M15: 2222
    M16: 1212
    merci pour votre interpretation chers maîtres. uni nous gagnerons

    • Tounkara dit :

      Vaut mieux ne pas la marier
      D’après le thème,il n’y aura que de la tristesse et du regret

    • edou13 dit :

      Salu voici ma contribution dans c e thème pour ce mariage laisse tomber la femme tu veux est une femme ki vi avk dotre elle aime bocou le sex epuis il ya un homme plus âgé k toi ki vie avk elle es en relation en plus le cote paternelle ne ve pas de c mariage entre vous a cose dun problème de patrimoine ..
      J’ajoute que tu va entendre un deces dans 7jour je m’arrête la..

  14. Fanny dit :

    SVP Maitres et Maitresses redonnez moi le sourir de pouvoir aider en me donnant juste cette recette . BARAK ALLAH O FIK . Halick511@gmail .com .

    • bree dit :

      Bonsoir Mhd bonjour a chacune et chacun ancien ou nouveau…je suis peu presente maistjours attentive.amities au mali, au burkina en cote d ivoire…au senegal a papa noune…

      • Noune dit :

        Salut la grande dame bree, Salut à tous mes freres et soeurs On est toujours ensemble Mentions speciales à mon professeur agrégé MH DIOP, le lion du sable
        Sylla Sylla ou as tu gardé la coupe d’afrique ?

      • karim-Moamar Khadafi dit :

        bsr Bree
        je suis rassuré de te lire..j’avais craint que tu avais mal fait une recette et boum!!
        on est content de te lire

  15. Fanny dit :

    SVP je ne vous ai jamais rien demander a part cette recette la , je sais que vous etes de bonne foi parceque vous etes musulmans pratiquant , croyant et que vous faite partis de ce blog . Je sais aussi qu voud ne verrais pas quelqu un dans des difficultes et sachant que vous pouvez l aider vous le laisserais car di c etais le cas vous ferrai jamais partir de ce blog qui a pour but de s aider les uns les autres , alors je vous demandes a yous de prendre cette bonne foi la pour aussi me venir en aide vous a qui ALLAH a fait grace de savoir aider venez moi aussi en aide SVP . Je demande juste un tabdil ou crissi pour changer des objets en l argent ou faire apparaitre une somme voulus . je Sais que cela n est rien comparer a votre immense savoir et a la bonter de votre coeur voila porquoi j ai recour a vous ayez pitie svp pour un ignorant redonnez moi le sourir de pouvoir aider . merci a vous chere maitre et maitresse . votre fils et eleves .

  16. Fanny dit :

    URGENT URGENT URGENT !!! Salam aleykoum maitres et maitresse je viens vers vous pour solliciter votre immense savoir svp j ai besoin d une recette de tabdil ou un crissi que se soit pour transformer un objet en l argent ou faire apparaitre une somme d argent j ai une dame sans mari et 1enfant dans ma cour qui me rend bien de service qui a sa fille qui est malade et le pere ne reagit toujours pas meme pour la nourriture c est un probleme alors la voir dans cet etat la m emmerde vraiment alors svp aidez moi a aider cette dame , pour l amour d Allah et Sont saint prophete svp venez moi en aide j en ai urgenment besoin . svp je ne vous connait pas mais je vous demande de me venir en aide svp par la fraternite islamique . svp tout aide seras la bienvenus . Barak Allah o fik mes maitres et maitresse . Halick511@gmail.com .c

  17. tounkara dit :

    Il faudra lire: j’attendais un dénouement
    Merci

  18. tounkara dit :

    Bonjour
    N’attendaient ce moment un dénouement par rapport à un blocage
    J’ai un thème et cela m’a donné les figures suivantes
    M1 nouhou
    M2 ibrahim
    M3 Ibrahim
    M4 kalahou
    Merci de votre aide

  19. song dit :

    Bonjour les amis, Recette pouur elevation et argent
    chercher 16 feuilles de bananes et ecri La figure Alassane une fooois sur chaque feuille. Fair secher les feuilles et piler en faire en poudr, ajouter parfum. A bruler comme encens.

  20. issa dit :

    salam mes frères. Svp j’ai besoin d’une prière pour transformer du papier en billets. Merci les frères
    mon email est jojocherche@gmail.com

  21. Traore Mamadou dit :

    bon soir maitre. j’aime baucoup cette connaissance, il ai tres dificile de rencontrer des personne confirmateur comme vous, alors je volais un enseignement sur younous s’il vous plait, tu es convainqant

  22. sony dit :

    Mes freres, j’en appelle a la communaute svp. Je travaille dans 1 boite et depuis plusieurs moi, j’ai rencontre que des problemes. C’est apres que j’ai compris : je suis entoure que de non musulmans. Recemment, c’est le chef hierarchique, un blanc, qui m’a dit clairement  » vous les musulans vous ne pourrez jamais nous depasser ». Il est juif, et parle ainsi de sa comnunaute. Je veux des douas ou des prieres pour me proteger et leur montrer que je place ma confiance qu’en Dieu.

    Merci. Mon mail sonyyysony@gmail.com

  23. leyman dit :

    Important

  24. med88 dit :

    Assalamou aleykoum tres chers Maitres,
    J ai un souci qui me fatigue serieusement,et sur lequel je viens solliciter votre aide.
    je suis trop timide du coup ca m empeche de me faire des amis ou de coser avec quelqu un surtout avec un inconnu.je n arrive meme pas a tisser des bonnes relations avec mes collaborateurs.
    S il vous plait auriez vous une recette me permettant de surmonter cette situation?
    Merci et wassalam
    mon mail est: mmaiga352@gmail.com

    • B-Séne129 dit :

      J’ai le même problème et cela me fait perdre beaucoup de choses. Certains en abusent. Dés que je sens que on prête attention à ce que je dis je commence à transpirer grave.

  25. med88 dit :

    salam a tous les Maitre et merci pour tout ce qu il font pour nous aider .qu Allah vous en recompance largement.Je suis nouvo dans ce blog ,apres m etre promener dedans j ai pu constate l envie et la volonte d aider qui anime tous nos maitres et chercheurs ,que Dieu vous donne une sante de fer et surtout longue vie afin de rassembler les secrets et les connaissances eparpier sur le continent .
    Wassalam

  26. traore mamadou dit :

    Bonjour mes freres de turab, vraiment je m`aimerai savoir? Si younousa ce met entre la maison 2 et 9 quesil veut dire? tontigui.

  27. sony dit :

    Mes freres,

    C’est avec un coeur lourd que j’appelle a la communauté. Je travaille dans 1 secteur ou il y a plein de non musulmans. Recemment, leurs haines etait telle, que j’ai eu affaire a notre chef hierarchique qui est un blanc. Il m’a dit « vous les musulmans, vous ne nous devancerez jamais ». Il parle des juifs car il en est lui meme. 1 aide ou un doua pour demander a Dieu de me proteger et d’eloigner ces gens de moi.

    Merci. Mon mail sonyyysony@gmail.com

    • Heri irenge prince dit :

      Bonjour les maitre!moi jesuis congolais presicement à l’est du pay.je suis interset de votre blg.alors comment eu la corespondance?

  28. batoukoundara dit :

    Salam alaykoum mes chére maitre vraiment je souffre si ce nes pas grace a dieu et grace a la croyance de dieu je serai morte mes karamoko toujour je demande de l’aide mai personne me repond je veux me marier avec un homme mes mais parent ne veul pas pourtant ya mon bonheur dans se mariage mes une mechante dame travaille mes parent pour que je ne mari pas avec lui sil vou plaît mes karamoko aidez moi pour que je puisse me marier avk cette homme je laime sa f 4 ans que je patiente car je croit en allah

  29. vatoss dit :

    je remercies tous ceux qui animent ce blog et y laissent des prieres ou des zikrs pour les musulmans qui les aident dans leurs vie de tous les jours
    Mais j’aimerais que quelqu’un me donne la signification de ces différentes plantes en Bambara puisque moi je vis en cote d’ivoire et je ne comprends pas bien les langues senegalaises.il s’agit de ces plantes: kandja,keng daxaar,dank,leptadenia hastada,santhiere et sclerocaryabirea (8 plantes au total)

  30. malickseydi dit :

    bonsoir les maitres je veux les noms en wolof ou en français : mandesounsoun; barakantie; ladon de toroba et wolowololi ; merci de votre mes oncles bambara…..

  31. Diop dit :

    Bonjour à tous, je suis nouveau sur ce blog. je voudrai savoir les secrets de « Siratal Moustakhim »

  32. camara dit :

    bonsoir chers maitres je demande combien de temps il faut pour qu une recette mystique fasse effet?

    • moucoul dit :

      Cela depend. De la prière utilisée, pour le but visé.pour certains
      Les clissi sont efficaces et prompt mais l’effet ne dure pas dans le temps.la plupart des versets ou ism destinés a forcé la venue prompt dun bienfait(matériel) ne dure pas souvent dans le temps.
      C’est un peu comme les recettes Agbaniman(chaud)
      Vouloir tout de suite.fisamoumine par exemple..
      Selon mes expériences ça te donne une somme colossale que tu ne peux mettre en banque.tu auras toujours l’envoie de dépenser..
      El hallaj,ne disait il pas, que tout ce qui vient ensemble de manière prompt, se disperse ainsi..

    • moucoul dit :

      Ah!j’ai été hâte a te répondre.j’espère ne pas écoper dun carton.Bree lequel jaune,vert,rouge.lol..(le mot le plus aimé de notre chère Abdoul Bachir camara.)

      Mon frere cela depend de ton niveau spirituel.
      Ou de la recette elle même.un autre facteur est la manière dont tu as obtenue la recette(si cela est couronné par la barka la satisfaction du maitre,au moment ou il te donne,cela engendre la réalisation immédiate(listidjab)
      Et dans cette fonction de baraka(bénédiction)du maitre par l’élève tout y est.

      • Fanny dit :

        Salam aleykoum maitres et maitresse je viens vers vous pour solliciter votre immense savoir svp j ai besoin d une recette de tabdil que se soit pour transformer un objet en l argent ou faire apparaitre une somme d argent j ai une dame sans mari et 1enfant dans ma cour qui me rend bien de service qui a sa fille qui est malade et le pere ne reagit toujours pas meme pour la nourriture c est un probleme alors la voir dans cet etat la m emmerde vraiment alors svp aidez moi a aider cette dame , pour l amour d Allah et Sont saint prophete svp venez moi en aide j en ai urgenment besoin . svp je ne vous connait pas mais je vous demande de me venir en aide svp par la fraternite islamique . svp tout aide seras la bienvenus . Barak Allah o fik mes maitres et maitresse . Halick511@gmail.com .c

  33. Soum dit :

    Br la famille,
    un peut occuper mais on est ensemble.
    qu’ALLAH nous contre toutes créature malfaiteur.

    Votre eleve soum

  34. Soum dit :

    Br la famille,
    un peut occuper mais on est ensemble.
    qu’ALLAH nous contre toutes créature malfaiteur.

    Votre eleve soum.

  35. samifayz dit :

    Bonjour maitre MHD , maitres et tous les élèves de ce blog.

    Voici une méthode dite « technique d’encadrement ». en géomancie pour ceux qui désirent localiser un quelconque trésor, ou retrouver une personne, un objet perdu, ou toute autre chose disparue ou volée,

    j’ai tenté vainnement de reproduire l’illustration géométrique, car le graphique ne s’affiche pas sur cette page;mais je vais essayer d’y remédier par une explication exhaustive tout en comptant sur votre imagination;

    Je suis sure que la plupart d’entre vous n’auront pas du mal à faire le dessin en question. Vous allez enfin vous rendre compte du fait que ce n’est pas compliqué car vous avez fais de pareils tracés au cours de vos études secondaires.

    2 cas de figures peuvent se présenter :

    – 1 On sait approximativement la région où l’objet a été perdu, ou l’objet volé a été dissimulé. (voir aussi la région ou la zone géographique où une personne disparue peut être repéré) , ceci dit que le lieu est encadré par quartes extrémités approximativement connues.

    On prend le plan ou la carte de cette zone, on plie soigneusement cette carte(ou ce plan) sur sa longueur et sa largeur ( ou sur ces deux cotés si c’est un plan de forme carré) ,

    ces deux plis permettent d’avoir un partage de la zone en quatre parties égales et laissent paraître un centre « O » traversé par deux lignes droites perpendiculaires et formant quatre angles droits autour du centre « O » ,

    On marque le centre « O » et on trace au crayon ces deux lignes horizontale et verticale.

    On marque sur les quatres extrémités des deux lignes les noms des quatre points cardinaux :

    L’extrémité gauche de la ligne horizontale=ouest ( du coté de votre main gauche), l’extrémité droite de cette même ligne on la désignera part la direction ouest ( du coté de votre main droite) ,

    Le bout supérieur de la ligne verticale sur le plan, sera le nord et le bout inférieur sera évidemment la direction du sud ;

    On trace deux lignes AB et CD formant une croix , traversant le centre « O » et partagent chaque zone en deux angles égaux de 45° .

    Pour la 1ere ligne AB ; l’extrémité « A » partage la zone OUEST/NORD en deux angles égaux de centre « O » ; et l’extrémité « B » partage la zone SUD/EST en deux angles égaux de centre « O »

    Pour la 2eme ligne CD ; l’extrémité « C » partage la zone OUEST/SUD en deux angles égaux de centre « O » ; et l’extrémité « D » partage la zone NORD/EST en deux angles égaux de centre « O »

    On érigera un thème dans cette intention avec une forte concentration (pour arriver et animer une meilleurs concentration: il est conseillê de brûler de l’encens de bois d’aloès ou de tout encens approprié, parce qu’il crée une ambiance propice à toute activité magique et mentale.

    Il est à préciser qu’il ne sera pas nécessaire d’extraire le reste des figures (nièces, témoins et juge) car le seul but du thème érigé est de tirer la figure de la M4

    On sait déjà que la M4 est la maison des trésors, fortune dissimulé ou de tout ce qui peut être caché, comme elle est la fin de toute autre chose ;

    (ici on peut comprendre par fin d’une chose , une fin même voulue ;intentionnée et momentanée jusqu’à sa découverte ou jusqu’à ce qu’elle soit rertouvee , parce que derrière tout ceci, il y’a des personnes inquiètes ou intéressées ou encore des familles qui essayent de retrouver ces biens, un membre de leur famille, un trésor, une fortune dissimulée, un objet égaré ou caché, ou même une personne emprisonnée, détenue ou assassiné et enterrée etc.…

    On oriente la carte vers le nord à l’aide d’une boussole,
    On considère la figure qui se positionne sur la M4, du coté de sa nature élémentaire ;

    -Une figure de feu montrera que l’objet ou la personne cherchée se trouvera dans la zone « sud » sur la carte ou le plan.
    -Une figure de terre montrera que l’objet ou la personne cherchée se trouvera dans la zone « ouest » sur la carte ou le plan.
    -Une figure d’eau montrera que l’objet ou la personne cherchée se trouvera dans la zone « nord » sur la carte ou le plan.
    -Une figure d’air montrera que l’objet ou la personne cherchée se trouvera dans la zone « est » sur la carte ou le plan.

    il est fort possible que la zone localisée par cette technique soit trop immense ou trop vaste pour retrouver aisément ce qu’on dans ce cas alors, on divise la zone localisée de la même façon en quatre parties, et l’on érige pour cet effet un nouveau thème qui sera interprété comme je vient d’expliquer, et chaque fois que la zone est trop grande on fait un nouveau tracé avec un nouveau thème jusqu’à déterminer une zone plus étroite renfermant l’objet cherché …/…

    à suivre….

    SamiFayz

  36. ye ki dit :

    AMPÉLIDAGÉES.
    Gissus populnea G. et P.
    Vern. : N’Garo (bambara). Toutes les parties de Ja plante sont riches
    en mucilages ; le mucilage est mélangé au « banco » de construction
    pour l’aider à durcir, mais surtout pour l’empêcher de se fendre à la
    longue. Origine : plante très répandue et très utilisée dans les régions
    de Bamako, Bioila, Koulikoro.
    ANNONACÉES.
    Annona senegalensis Pers.
    Vern. : Mandi (soussou, bambara). Pourrait être le Mekia de
    Guinée. En lotion, par voie buccale contre la lèpre. Action : vomisse
    ments, diarrhée. Origine : Soudan français (Kélenko, 1er mai 1936).
    APOCYNACÈES.
    Adenium Honghel A. DC.
    Vern. : Toukala Sitandi (malinké). Poison de flèches, poisons
    contre les rongeurs. On utilise Pécorce du tronc et les jeunes rameaux.
    Origine : Sénégal (Boro-Conné, lév. 1936). — 170 —
    Strophantus sarmentosus À. P. DC.
    Vern. : Tioh (volof). Très connu des indigènes. En fruit en novem
    bre 1935 ; en pleine fleur en juin 1936. Usages : antiblennorrhagique,
    diurétique. Origine : assez abondant dans les régions de Dakar, de
    Thiès, et au Soudan dans la région de Bamako-Kolokani.
    ARALIACÉES.
    Cussonia longissima Hutch, et Dalziel.
    Vern. : Dzinjama (bambara de Kolokani). Arbuste à port de
    Papayer, pas de latex, mais liquide limpide, filant, poisseux. La tige en
    macération est utilisée comme purgatif, et en lotion dans le traitement
    de la lèpre. Origine : Soudan (Kolokani, mars 1936).
    Cussonia nigerica Hutch.
    Vern. : Bolo Coro Ni (bambara) (= moignon). Usages : pour les
    femmes, antiblennorrhagique; pour les hommes, aphrodisiaque.
    Originb; : Soudan français (cercle de Bougouni-Kelliya).
    ASCLÉPIADACÉES.
    Leptadenia lancifolia Decne.
    Vern. : Thiajal (volof). Plante grimpante, très abondante. Usages :
    racine anliblennorrhagique. Origine : Sénégal (Dakar, juil. 1936).
    BORAGACÉES .
    Cordia Myxa L.
    Vern. : Daramba (bambara). Traitement de la maladie du sommeil.
    Traitement interne : la macération du rameau feuillu sert aussi en
    lotions. Traitement externe : il comporte l’application sur les gan
    glions d’une bourre soyeuse, très blanche, due k un insecte qui se ren
    contre fréquemment sur les murs des cases. Origine : Soudan (Kayes,
    janv. 1936).
    GOMBRÉTACÉES.
    Combretum nigricans Lepr.
    Vern. : Diangara Ké (bambara de Kita), Diamakata Kêma
    (malinké). Un paquet de branches est déposé dans les trous d’eau, le
    poisson et le caïman fortement incommodés montent à la surface.
    Origine : Soudan français (Kita, mai 1936).
    Terminalia avicennioides Guill. et Perr.
    Vern. : Ouûlo (bambara). Le tronc des ouôlos tombés ou abattus — 171 —
    se décompose en une matière légère, spongieuse, rougeâlre, très par
    fumée, vendue sur les marchés de Bamako et des environs sous le nom
    de Ouôlo mogo ; on la brûle comme de l’encens. Origine : Soudan
    français (Koulikoro, av. 1936).
    COMPOSÉES.
    Laggera alata Sch. Bip.
    Vern. : GuiVdi (peuhl) ; N’toro (bambara) ; Aoura (maure).
    Feuilles, fruits, rameaux desséchés et pulvérisés. Une cuillère à café
    dans un verre de lait caillé le malin, après une journée de jeûne :
    expulsion du tœnia sans coliques ni diarrhée en douze heures. Les
    Maures pratiquent cette médication qu’ignorent les Bambaras de
    la région bien que ceux-ci connaissent la plante. Origine : Soudan
    français (Kolokani, mars 1936).
    EUPHORBIACÉES.
    Crozophora senegalensis A. Juss.
    Vern. : Dabbada (bambara). Petite plante de 20 cm. à 40 cm.
    Feuilles blanches en dessous. Usages : macération des feuilles contre
    le tœnia et les ascaris. Serait efficace. Pas d’amertume. Origine : Sou
    dan français (Kelléya, mai 1936).
    Jatropha Chevalieri Beille.
    Vern. : Ouatumbat. Anti-lépreux. Origine : Sénégal (cercle de
    Louga, nov. 1935).
    ICAGINACÉES.
    Icacina senegalensis A. Juss.
    Vern. : Mankanassa (mandingue). Toxique. Fait de nombreuses vic
    times chez les moutons lorsque les Maures descendent vers la Gambie
    et la Guinée. Nécessité de mettre aux moutons une muselière à partir
    de Tambacounda. Origine : Sénégal (Nette Boulou, janv. 1936).
    LÉGUMINEUSES.
    1. Gaesalpiniées :
    Bauhinia glauca A. Ghev.
    Vern. : Niama-Tieni (bambara de Ségou). Fruit d’odeur très fine
    sans rien de nauseux, contrairement aux fruits rencontrés sur la rive
    droite du Niger à Koulikoro. Origine : Soudan français (mai 1936). — 172 —
    Bauhinia reticulata DC.
    Vern. : Niama-Keni (bambara de Kolokani). Arbre bas (4-5 m.),
    tourmenté. Feuilles à saveur légèrement acide, utilisées en lotion et
    en boisson contre le rhume. Gousses d’odeur très fine, benzoïque, uti
    lisées en combustion au-dessous des ruches en paille avant leur mise
    en place sur les arbres. Ecorces : bonnes fibres pour tous usages.
    Bauhinia rufescens Lam .
    Vern. : Siflé (bambara). Arbrisseau épineux, à port de haies
    (1,50 à 2 m.). Feuilles blanches cl fruits en décoction avec laquelle
    on prépare la bouillie de mil pour le traitement de la dysenterie, remède
    considéré comme rapidement efficace par les Bambaras. Origine :
    Soudan français (Kolokani, mars 1936).
    Burkea africana Hook.
    Vern. : Diakan-Diakan ou Ndiang-Ndiang (mandingue). Toxique
    pour le bétail. L’écorce est utilisée par les cordonniers comme tanin.
    Elle est aussi toxique. Origine : Sénégal (Nette Boubou, janv. 1936).
    Cassia Sieberana DC.
    Vern. : Sindia (bambara de Béléko). Amertume prononcée de
    diverses parties. Diurétique puissant. Origine : Soudan (avr. 1936).
    2. Mimosées :
    Prosopis africana (G. et P.) Taub. (= P. oblonga Benth.).
    Vern. : Guelé Laddo (bambara). Guelé est l’arbre support, Laddo
    est la plante parasite (probablement un Loranthus) qui est utilisée
    comme aphrodisiaque et contre la stérilité de l’homme. Ce sont les
    feuilles qu’on utilise après macération. Origine : Soudan (Kolokani,
    mars 1936).
    3. Papillionacées :
    Erythrina senegalensis DC.
    Vern. : N’Dé (bambara de Kolokani). Feuilles : décoction contre la
    blennorrhagie. FiCorces : fibres pour faire des colliers parfumés. Ori
    gine : Soudan français (Kolokani, mars 1936).
    Ostryoderris Chevalieri Dunn.
    Vern. : Congo Dougonra-Ni (bambara de Ségou). Amertume pro
    noncée. Action violente sur l’intestin, perle de la vue. Origine : Sou
    dan (Ségou, mai 1936). — 173 —
    LOGANIACÉES.
    Strychnos spinosa Lamk.
    Vern. : N’Kangolo (bambara de Ségou). Feuilles très amères ; appli
    quées à sec sur les plaies. Origine : Soudan (Ségou, mai 1936).
    MÉLIAGÉES.
    Pseudocedrela Kotschyi Harms.
    Veen. : Zenzan (bambara). Antisyphilitique. Racines : contre les
    maux de ventre. Origine : Soudan (Beloka, avr. 1936).
    Trichilia emetica Vahl.
    Vern. : Flo-Fiîizan (bambara de Beleko). Amertume prononcée des
    diverses parties. Origine : Soudan. Vern. : Souja Finzan, Foula
    Finzan, Ouara Tigué (bambara). Décoction en lotion et par voie buc
    cale contre la fièvre. Origine : Soudan (Kelleya).
    MÉNISPERMACÉES.
    Gissampelos pareira L.
    Vern. : N’Golamar (volof). Traitement des plaies avec les feuilles.
    Origine : Sénégal (Dakar, juil. 1936).
    OLACACÉES.
    Opilia celtidifolia Endl. (=» Heisteria parvi folia Sm.).
    Vern. : Korongué. Anti-lépreux. Traitement interne et externe.
    Action violente sur le tube digestif. Feuilles : saveur amère. Origine :
    Soudan (Beloko, avr. 1936).
    PÉDALACÉES.
    Gerathotheca sesamoides Endl.
    Vern. : N’Tégou (bambara). Plante riche en mucilage. Ce mucilage
    sert à la préparation du « banco » (pisé de construction) ; il durcit
    mieux et ne se fend pas. Origine : Soudan (Kouiikoro, avr. 1936).
    RUBI ÂGÉES.
    Crossopteryx febrifuga Benth.
    Vern. : Balembo (bambara). Feuilles à saveur astringente, légèr
    ement acide. Racines à écorce très amère. La macération des écorces — 174 —
    dans l’eau froide permet de luller contre les enflures ; et aussi contre
    les vomissements, diarrhée. Origine : Soudan (avril 1936).
    Mitragyne inermis 0. Kze.
    Vern. : Dioun (bambara de Kolokani). Feuilles en décoction
    contre la fièvre ; usage interne et lotion. Origine : Soudan (Kolokani,
    mars 1936).
    RUTACÉES.
    Teclea sudanica A. Cbev.
    Vern. : Kinkelibah (bambara de Kita). Feuilles à saveur piquante,
    parfumée et amère. Origine : Soudan (Kila, mai 1936).
    Fagara xanthoxyloides Lamk.
    Vern. : Ouô (mandingue de Kangaba). Saveur piquante de l’écorce,
    effet moins marqué sur la salivation qu’avec le Dénéguideck. Origine :
    Soudan (Kangaba, mars 1936).
    Fagara sp.
    Vern. : Dénéguideck (volof). Petit arbuste épineux à fleurs odo
    rantes, et feuilles à saveur piquante. L’écorce provoque une salivation
    abondante et un afflux de chlorures. Le fruit est une petite baie noire
    très utilisée comme antiparasite dans les cheveux. Origine :Sénégal
    (Dakar, 1936).
    Fagara sp.
    Vern. : N’Dé (bambara). Paraît très apprécié des Bambaras pour
    favoriser les accouchements. Origine : Soudan (Kerenko, mai 1936).
    SAPINDACÉES.
    Aphania senegalensis Radk.
    Vern. : Rêver (volof). Fruits rouges, acidulés, sucrés, astringents,
    se vendant couramment au marché de Dakar comme comestibles. Tous
    les indigènes considèrent la graine comme toxique et citent des acci
    dents mortels de forme convulsive sur le bétail. Origine : Sénégal
    (Dakar, juil. 1936).
    SOLANACÉES.
    Schwenkia americana L.
    Vern. : Belvenguen (toucouleur), Timi-Timi (bambara). Saveur — 175 —
    sucrée. Médecineinfantile : affections buccales. Ortgine : Soudan (Khayes,
    févr. 1936).
    Solanum duplosinuatum Kloz. (=S. Duchartrei Heckel).
    Vern. : Sonbagha Diajato (malinké). Suc du fruit anesthésique.
    Origine : Soudan (Kita, mai 1936).
    CHAMPIGNONS.
    Podaxon pistillaris (L.) Fr. (Détermination de R Heim).
    Vern. : Souzan Katamougou (bambara de Kolokani). Spores
    utilisées dans le traitement des brûlures. Origine : Soudan (Kolokani,
    mars 1936).

  37. ye ki dit :
    R. Pageard Plantes à brûler chez les Bambara In: Journal de la Société des Africanistes. 1967, tome 37 fascicule 1. pp. 87-130. Citer ce document / Cite this document : Pageard R. Plantes à brûler chez les Bambara. In: Journal de la Société des Africanistes. 1967, tome 37 fascicule 1. pp. 87- 130. doi : 10.3406/jafr.1967.1419 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/jafr_0037-9166_1967_num_37_1_1419PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA PAR R. PAGEARD Le petit catalogue que nous présentons ci-dessous est le résultat d’une enquête rapide effectuée dans la région de Ségou (République du Mali) vers 1959. Il nous avait semblé utile de faire un relevé des principales plantes dont la combustion est recommandée pour favoriser certaines acti vités humaines. Chaque plante possède en effet une âme, ni. La fumée qui se dégage de la combustion du végétal mort est porteuse de son nyama, qui est une transformation du tere (personnalité) de la plante libéré de son support terrestre. Autant que permet d’en juger sa comp lexité, la conception bambara du monde peut être dite anthropomorphique et analogique. Elle admet de nombreuses communications psychiques entre l’homme et les végétaux. Ces correspondances s’éta blissent par l’intermédiaire des sens de l’homme, puis de ses organes internes. La consommation (alimentation et boisson) est le mode prin cipal de communication mais le simple contact buccal (frotte-dents) et l’absorption de la fumée par les narines ont leurs vertus propres. C’est pourquoi le vocabulaire bambara contient les mots « fumiger » (wusu) et « fumigation » (wusula) qui ne doivent jamais s’interpréter dans un sens purement utilitaire. Les ouvrages de Dominique Zahan indiqués dans la petite bibli ographie qui suit ont été publiés postérieurement à la réalisation de cette enquête. Nous en avons extrait certaines remarques nouvelles concernant la fumigation et ne manquons pas de fournir au lecteur la référence précise de chaque passage utilisé. L’ouvrage « La dialec tique du verbe chez les Bambara » est le plus fréquemment cité ; c’est à la page 33 de cet ouvrage que l’on trouvera une explication de la fumigation et aux pages 39-42, un tableau du symbolisme végétal. L’identification d’un certain nombre de plantes collectées a été réa lisée par M. Robert Démange qui, à l’époque de notre enquête, était entomologiste à l’Aire Grégarigène, au centre de San. Nous lui expri- ОС Ht i 90 91 100 103 105 106 115 116 1.21 123 127 ERRATA ligne 32 lire 7 36 — 18 et 20 — 33 1 6 16 1 11 et 12 21 25 22 n » 73 81 117 1 23 nÇjQljQ. kundije, Mbclye. (Цк- ngoňongoňoni лег ç. ntomç. siiriikiinlgmQ. (lyglgko. ngoíioiu/oňoni mjekenc. Ililldljglçkg. zeza. PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 89 mons notre gratitude. Lorsque le nom scientifique de la plante n’est pas suivi de la mention « selon Aubréville », l’identification de la plante est celle qui résulte de l’examen de M. Démange. La mention « selon Aubréville » indique que le nom vernaculaire de la plante se trouvait dans l’ouvrage suivant d’A. Aubréville : « Flore forestière soudanoguinéenne. A. 0. F. Cameroun. A. E. F. », publié à Paris en 1950. Accessoirement, nous nous référons aux dictionnaires de la langue bambara et aux identifications affichées à l’arboretum de Bamako. Après l’identification scientifique, qui n’a pu être faite dans tous les cas et reste parfois imprécise, nous indiquons la signification littérale du nom vernaculaire, l’aspect général de la plante, ses préférences de sol et d’atmosphère, puis l’emploi de la fumée de la plante brûlée. Nous signalons à l’occasion d’autres usages indiqués par les informa teurs ou mentionnés dans les ouvrages consultés. Les principaux ouvrages cités sont : — Louis Tauxier. « La religion bambara ». Paris, Geuthner, 1927, 472 p. — Germaine Dieterlen. « Essai sur la religion bambara ». P. U. F., 1951, 230 p. — Dominique Zahan. « Sociétés d’initiation bambara. Le N’Domo. Le Korè ». Mouton et Cle, 1960, 438 p. — Dominique Zahan. «La dialectique du verbe chez les Bambara». Mouton et Cle, 1963, 168 p. Вакдгдтреди Nom scientifique : Lannea velutina, selon Aubréville. Aspect et écologie : Ce raisinier, « arbre du bouc » (bakgrg : le bouc), est un grand arbre, d’aspect assez triste, qui pousse dans les endroits secs. En raison de l’aspect de ses feuilles, il introduit une cer taine âpreté dans les rapports humains. Fumigation : Dans la région de Dioïla, on brûle ses rameaux pour attirer le mépris sur quelqu’un. L’utilisateur doit prendre soin de se placer le dos au vent pour ne pas recevoir cette fumée maléfique. Autres emplois : Selon un autre informateur, le bakgrgmpegu au rait le caractère « femelle » et serait utilisé dans les rites de purifica tion des personnes en cas de rupture d’interdits communautaires. Selon D. Zahan (« Dialectique du verbe », p. 41), le bakoro треки favoriserait l’abondance des récoltes. 1. La transcription observe l’orthographe officielle du Mali, d’après les propositions de la confé rence de l’UNESCO (Bamako, 1966). 90 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES Bakgri. Nom scientifique : Abutilon muticum, selon D. Zahan. Fumigation : Le « coton de la chèvre » (ba : chèvre, kgri : coton) est brûlé pour que sa fumée purifie les animaux qui vont être immolés dans les cérémonies religieuses des Bambara. Il doit cette destination à sa blancheur. Balâzâ. Nom scientifique : Acacia albida Del. Mimosées. Le balâzâ joue un rôle très important dans la mythologie bambara. La fumée que donne la combustion du balâzâ est censée combattre les sentiments déloyaux. Sur le balâzâ, voir notamment G. Dieterlen, « Essai sur la religion bambara » (p. 16-26 et 37-38.) Balembo. Nom scientifique : Crossopteryx Benth. Rubiacées. Fumigation : La fumée que donne la combustion des rameaux de cet arbre renforce le pouvoir des objets du culte (bolis notamment) ou des paroles rituelles (région de Ségou). Selon D. Zahan («Dialectique du verbe », p. 40), le symbolisme du balembo est : abondance, richesse, commerce, fortune, intelligence, adresse. Bane. Signification du nom bambara : Littéralement : « langue de la chèvre » (ba : chèvre, ne : langue). Aspect et écologie : Cette plante, longue d’une vingtaine de cen timètres, pousse près de l’eau des flaques et des mares. Fumigation : On la brûle aux croisées des chemins pour éviter que les secrets du village ne soient connus à l’extérieur (région de Ségou). Autres emplois : Usage domestique ; légume dans le basi. Banggyg. Nom scientifique : Solanum incanum, L. Solanacées. Signification du nom bambara : Littéralement : le « ngoyo (sorte de tomate à côtes) de la chèvre ». PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 91 Aspect et écologie : Cette plante, haute d’environ 40 cm, est uti lisée pour chasser le malheur présent. Fumigation : On brûle sa feuille et sa racine dans la maison. Autres emplois : Usage domestique : son fruit, pilé dans l’eau, est utilisé pour soigner les volailles (« syphilis » des volailles selon l’info rmateur). Il est également employé pour combattre la blennorragie et certaines affections oculaires. Basakadatu. Nom scientifique : Celosia trigyna L. Amaranthacées. Signification du nom bambara : Littéralement : le datu du mar.- gouillat (basa). Le datu est une sauce acide faite avec le fruit du nçr^ ou une espèce d’oseille. Aspect et écologie : Le basakadatu est une petite plante (30 cm environ) qui dégage une odeur acre. Fumigation : C’est la plante de la vivacité. Son rattachement au margouillat, lézard très agile et très mobile, a cette signification. Il est conseillé de mettre chaque matin les objets du culte à son contact pour les « maintenir en éveil », c’est-à-dire actifs. On brûle aussi le basakadatu pour donner de l’agilité à l’esprit. Ainsi s’explique son emp loi dans toutes les initiations. Basazarani. Nom scientifique : Cucumis melo var. agrestis Naud. Curcubitacées. Signification du nom bambara : Littéralement : la petite citrouille (zarani) du margouillat (basa). Aspect et écologie : C’est une petite cucurbitacée qui aime le sable et la fraîcheur. Fumigation : Elle a un rôle médicinal important chez les Bambara. Le margouillat passe pour la consommer afin de guérir ses maux de ventre. Elle est utilisée contre la lèpre et elle est brûlée dans les mai sons en période d’épidémie (variole notamment). Autres emplois : Macérée, elle donne un liquide très amer que les cordonniers (garâke) utiliseraient pour le tannage. Benefiy. Nom scientifique : Hyptis spicigera Lam. Labiées. Fumigation : Cet arbuste, très répandu, est l’une des plantes de Pemba, créateur de la nature brute. Il est utilisé pour différentes puri- 92 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES fications. Dans la maison, sa fumée chasse les souillures de caractère familial. En cas de rupture d’interdit, sanctionnée par une maladie, l’eau dans laquelle le benefit/ a macéré est utilisée pour laver le patient ; on brûle ensuite près de lui sept pieds ou sept rameaux de la plante. Ces pratiques sont répandues dans les régions de Ségou et de Koutiala. Autres emplois : Le benefit est aussi utilisé pour la conservation des graines de pois (tiganinkuru) et de haricots (syo). Les graines sont placées dans sa fumée ou mélangées aux feuilles de benefirj. Cet usage serait lié à l’odeur des feuilles mais il ne paraît pas sans rapports avec les vertus que la religion attribue à la plante. Bere. Nom scientifique : Boscia senegalensis, Lam. Capparidacées. Fumigation : Les rameaux de ce grand arbuste sont brûlés le mardi, pendant la nuit, au milieu de la cour, pour favoriser la prospérité mat érielle de la famille (région de Markabougou). L’informateur fait un rapprochement entre le mot tarata (mardi) et le verbe ka tara = ka tla (venir à bout). Autres emplois : Les décoctions de bere seraient également utili sées dans le traitement empirique de certaines maladies osseuses, dont le mal de Pott. Bilisidole. Nom scientifique : Peut-être Imperata cylindrica. Signification du nom bambarÀ : Littéralement : « la gaule (dole) de Bilisi ». Fumigation : La fumée de cette herbe préserve les membres de la famille des noyades par naufrage. Le bilisidole est employé dans certains sacrifices. Bilisifini. Nom scientifique : Monechma ciliatum L. Acanthacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « les vêtements (fini) de Bilisi ». Le nom bilisi (un diable) est, de toute évidence, em prunté à l’islam (Eblis ou Iblis, nom musulman de Satan). Aspect et écologie : Cette plante, qui peut atteindre 50 cm, pousse en hivernage. Elle serait dédaignée par les animaux, sauf par les oi seaux. PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 93 Fumigation : Dans la région de Farako (cercle de Ségou), sa fumée favorise l’invocation des génies. Elle doit être mélangée avec des feuilles d’autres arbres recueillies sur l’eau du fleuve et séchées. L’opé ration se fait dans un récipient spécial et non dans un tesson de canari, comme c’est le cas pour les autres fumigations. Bilisifisigi. Nom scientifique : Ipomaca pilosa Sweet. Convolvalacées. Signification du nom bambara : Littéralement : «le tampon (fisigi : le linge enroulé que l’on place entre la tête et le fardeau pour atté nuer la pression) de Bilisi ». Aspect et écologie : Cette plante grimpante, qui aime les sols sablonneux, favorise l’unité d’action ou de pensée. Elle doit cette r éputation à ses vrilles. Fumigation : On dit qu’elle permet aux esprits de s’accrocher les uns aux autres et de collaborer efficacement. On la brûle aussi au milieu de la maison pour renforcer la solidarité familiale. Bolentoli. Signification du nom bambara : Littéralement : « la pourriture {(tolï) de la calebasse (bolé) ». i Aspect et écologie : Le bole est une calebasse à étranglement qui sert pour baratter le lait. Les Peuls s’en servent fréquemment comme bidon d’eau dans leurs déplacements. Fumigation : La fumée de cette petite plante aurait la vertu de chasser les souillures dont les objets du culte ont été atteints. Autres emplois : Le mot désigne aussi bien le fruit que l’instr ument. La pulpe du fruit, mélangée à l’eau, sert à nettoyer les récipients de cuisine. Bumu ou Bunu. Fumigation : La fumée des feuilles fraîches du kapokier permett rait de combattre les maléfices des sorciers. Selon D. Zahan, le kapokier « représente l’âme, ni, avec ses caractères de légèreté et de subtilité » (« Sociétés d’initiation bambara », p. 152). Buremuso ou Blemuso. Nom scientifique : Gardenia erubescens, selon Aubréville. Fumigation : Le bure, arbuste de brousse très commun, est mâle ou femelle aux yeux des Bambara. Les fumigations de bure femelle 94 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES (bure-muso) ont pour but de favoriser la fidélité des épouses dans la région de M’Péba (Ségou). Le nom de l’intéressée est prononcé quand la fumée se dégage. Autres emplois : Cet arbuste donne un fruit comestible. Buretyç. Nom scientifique : Gardenia sp. Fumigation et autres emplois : Le bure mâle (bure-tyë) a deux usages : 1° encenser les objets du culte afin qu’ils ne pardonnent pas aux délinquants ; 2° protéger l’homme des mauvais effets du tere (caractère) de la femme. Dabadaba. Signification du nom bambara : Le nom a une signification incer taine, qui pourrait être « grande porte » ou plutôt « grande bouche ». Aspect et écologie : Cette plante, qui peut atteindre une quaran taine de centimètres de hauteur, pousse sur les sols légers, meubles. Fumigation : Jadis, les vêtements de guerre étaient placés dans sa fumée. Autres emplois : Aujourd’hui, elle a le pouvoir de renforcer la pa^ role ; à cet effet, on se lave la bouche avec sa racine trempée dans de l’eau. La racine est également utilisée comme frotte-dents (région de Ségou). Dâga. Nom scientifique : Ficus sp. Moracées. Afzelia africana, d’après Mgr Molin. Signification du nom bambara : Le nom de ce grand arbuste, qui pousse sur des terrains assez secs, signifie « malédiction ». Fumigation : Dans les cérémonies religieuses, l’officiant aspire la fumée produite par la combustion des rameaux avant de dire les prières ou les formules rituelles. Autres emplois : Le dâga servirait à confectionner un fébrifuge. Dalasesey ou Sam-sam. Cette herbe d’hivernage, qui pousse au bord des marigots, est uti lisée pour débarrasser l’œil des poussières qui s’y introduisent. Dans PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 95 la région de Boadié (cercle de Ségou), sa fumée serait utilisée par ana logie pour demander plus de clairvoyance aux puissances occultes. Dasigidadala. Nom scientifique : Leucas martinicensis, R. Br. Labiées. Signification du nom bambara : Le nom de cette plante exprime une idée de degré. Le dasigidadala est le captif de la troisième géné ration, affranchi de droit (selon Mgr Sauvant). Le mot signifie litt éralement « canari (da) qui est posé (sigi) sur un autre canari (da da là) ». Fumigation : Dans la région de Ségou, la fumée de cette plante faciliterait la « bonne superposition de la connaissance dans l’esprit ». Autres emplois : Selon une autre source, le dasigidadala serait em ployé en médecine infantile. Dyikambua. Nom scientifique : Entada africana G. et Perr. Mimosacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « poison (bua) de l’eau (dyi-ka) ». Fumigation : Cette plante aquatique est brûlée dans la maison et aux quatre points cardinaux, dans la cour de la maison, pour affaiblir les ennemis en les rendant moins vigilants. On lie cette vertu à l’eau, élément qui apaise (village de Dosséguéla). Remarques sur l’identification : L’Entada africana est désignée sous le nom de « oamantéremi Oulé » à Г arborètum de Bamako. Dyirinible ou Ту agora. Nom scientifique : Combretum nigricans var. « Elliotti ». Aubré- ville. Combrétacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « le petit arbre (dyirinï) rouge (We) ». Fumigation : Les fumigations, faites dans la maison, donnent l’a rdeur au travail à ses occupants. On lie cette vertu à la couleur rouge, symbole d’activité. Autres emplois : Les feuilles de cet arbre donnent un humus apprécié. Cuites, elles donnent une teinture rougeâtre utilisée dans l’habillement par les Peuls, en concurrence avec le wolo. Le dyirinible était employé dans le traitement de la lèpre. Remarques sur l’identification : Selon Aubréville, le mot dyiri- 96 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES nible désigne aussi les sous-espèces « combretum lamprocarpum » et « geytiphyllum ». Dogora ou Dugura. Mentionné dans les dictionnaires de Mgr Sauvant et de Mgr Molin. Il s’agit d’une Térébenthacée. Signification du nom bambara : Le nom de cet arbre évoque une idée de dissimulation (ka dogo : cacher). Fumigation : Les rameaux étaient jadis brûlés au départ des expé ditions guerrières pour que les participants conservent leur sang-froid dans les batailles (village de Diongo). Remarques sur l’identification : Selon D. Zahan, il s’agit du « cordyla africana ». Mêmes remarques chez cet auteur qui signale l’usage du dogora comme frotte-dents («La dialectique du verbe », p. 43). Dôkari. Signification du nom bambara : Littéralement : « la rupture (kari) de la connaissance (do) ». Aspect et écologie : Le dôkari forme de grands buissons épineux. Fumigation : C’est l’une des plantes du mariage. Brûlée dans la mai son, elle favorise la paix conjugale. L’étymologie que nous indiquons va dans le sens des remarques faites par D. Zahan sur les kurumaw, membres d’une classe du koře, dont le dôkari est l’emblème ; « les kurumaw symbolisent l’aspect pé nible de la connaissance» («Sociétés d’initiation bambara», p. 153). L’usage du dôkari serait réservé aux circoncis. Remarques sur l’identification : Le dôkari est le dôgari selon D. Zahan : « Acacia Senegal ». Aubréville l’appelle donkori. Dyâkunadi. Nom scientifique : Commiphora africana (Rich.) Engl. Burséracées. Signification du nom bambara : Littéralement : « la broussaille (dyâ : formation arbustive en terrain imperméable) au bon (di) sort (nkuna) ». Le mot nguna signifie aussi plainte, gémissement. Fumigation : Les fumigations, faites dans la cour ou dans la mai son, redonnent courage, confiance en soi, dans la région de Sanando (Ségou). Autres emplois : Cet arbuste protecteur est parfois utilisé pour former des haies. PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 97 Selon une autre source, le dyâkunadi serait utilisé en médecine infant ile et dans les affaires de mariage. Remarques sur l’identification : A l’arboretum de Bamako, on le désigne sous le nom de « barakaté badi ». Il pourrait s’agir du dyâguna ni mentionné par D. Zahan dans « La dialectique du verbe chez les Bambara », p. 40-43. Dyolisegi ou Dyolibôkola. Nom scientifique : Heeria insignis (Del.) O. Kze. Anacardiacées. Signification du nom bambara : dyolisegi « retour (segï) du sang (dyoli) » ; dyolibôkola : « qui fait sortir (bç) le sang (dyoli) de la chose (ko la) ». Fumigation : Les fumigations des rameaux de cet arbuste sont faites pour prévenir le retour des maladies saisonnières. Les rites sont faits au nom de Faro, génie de l’eau. Autres emplois : Les feuilles sont aussi utilisées en décoction. Dyurasôgalani. Nom scientifique : Feretia cantioides Hiern ou Feretia apodanthera, selon Aubréville. Signification du nom bambara : Littéralement : « la petite mouvette (sôgala : baguette de bois, en forme de croissant, servant à pré parer les sauces) du Dioula ». Fumigation : Les rameaux de cet arbuste sont brûlés dans la cour de la concession pour chasser la mauvaise renommée (logo dyugu). D’une façon générale, sa fumée chasse tous les maux qui se rapportent à la maison, sy yoro ou so. La plante est en correspondance avec le signe de la maison utilisé en géomancie. Cet arbuste aurait été touché par Faro, au moment de sa colère contre Pemba ; c’est une des plantes qui protègent les jumeaux (Douga, région de Ségou). Selon une autre source, le dyurasôgalani protège contre le risque de ňoyade. i Selon D. Zahan, le dyura sungalani est un des arbres de la bonne fortune (« La dialectique du verbe », p. 40, 183.) Remarques sur l’identification : Selon Aubréville, certains indi vidus de l’espèce « psorospermum » sont appelés « dyurasungalani ». Dyuro. Nom scientifique : Securidaca longipedunculata, Fres. Polygalacées. Société des Africanistes. 7 98 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES Fumigation : La fumée des rameaux de cet arbre ou de cet arbuste sert à encenser le maître des cultures, « Senetigi ». Les fumigations ont lieu dans les champs, pour purifier les récoltes. • Autres emplois : Les feuilles pilées, mêlées à de la poudre d’ara chide, servent à confectionner un remède contre les maux de tête et les rhumes de cerveau. Cette poudre se prend en prises. D. Zahan signale que le dyuro constitue, selon les Bambara, le r emède souverain contre le venin des serpents (« Sociétés d’initiation bambara », p. 231). Cet ensemble est assez hétérogène. Selon D. Zahan (« La dialectique du verbe », p. 40), les dyuro sont des végétaux « dépuratoires du corps et de la parole ». Cette idée générale est acceptable. Folokâ. Nom scientifique : Ficus discifera, selon Aubréville. Signification du nom bambara : Littéralement : « la voix (kâ) pre mière ou ancienne (folo) ». Fumigation : Les autels sont fumés avec les rameaux de ce ficus pour que l’enseignement des choses anciennes se perpétue fidèlement dans la famille (Sido, ancien canton de Bolomissé, Ségou). Selon une autre source, le folokâ représente l’élément « feu ». Il inter vient à ce titre dans les fêtes périodiques de régénération des autels. Le folokâ remplace parfois le dubale devant la porte d’un notable. Remarques sur l’identification : Selon M. Griaule et G. Dieterlen (« Signes graphiques soudanais », p. 56), selon D. Zahan également (« Sociétés d’initiation bambara », p. 404), le folokâ serait le Ficus po lita, désigné dans la présente enquête sous le nom bambara de zere. Fugowugo. Nom scientifique : Calotropis procera, selon Aubréville. Fumigation : Dans la région de Koutiala (Falo), la fumée de cette euphorbe donne de la force aux boli. Elle serait considérée comme la plante de la puissance parce que les termites ne l’attaqueraient jamais, même sèche. D’où son emploi pour renforcer la parole (D. Zahan, « La dialectique du verbe », p. 160 et 162, sur ce dernier point). Gala. C’est l’indigotier courant. La racine de la plante est brûlée dans la maison pour protéger la famille contre les empoisonnements. PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 99 Galasina. Il s’agit également d’un indigotier. Le mot signifie « coépouse du gala ». Les fumigations, faites dans la maison, ont pour but de mettre fin aux querelles entre coépouses. Selon une autre source, le galasina serait utilisé pour purifier les lieux foudroyés. Galadyiri. Nom scientifique : Pterocarpus lucens, G. et Perr. Papilionacées. Fumigation et autres emplois : Autre indigotier au bois très dur, employé en construction. Les feuilles et le parasite de cet arbre sont brûlés pour encenser les objets occultes afin de les renforcer et de coor donner leur action. Remarques sur l’identification : Le Pterocarpus lucens est dési gné sous le nom de banafiy à l’arboretum de Bamako. Какого. Nom scientifique : Strynchnos spinosa Lam. Loganiacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « la voix (kâ) an cienne (кого) ». On appelle son fruit warablezara, «la pastèque du singe rouge ». Fumigation : Les rameaux de cet arbre sont brûlés dans la maison pour que les jeunes gens travaillent d’un même cœur, aient un objectif commun (région de Barouéli, cercle de Ségou). Autres emplois : Les jeunes filles récemment excisées jouent d’un instrument de musique qui contient des graines de какого. Les jeunes filles s’adressent aussi à cet arbuste pour avoir une belle poitrine. Le fruit est comestible. Selon D. Zahan, le fruit du какого appelle les analogies suivantes : testicules, hochet des excisées, gourde (« Sociétés d’initiation bam bara », p. 253). Remarques sur l’identification : A noter que le « Strynchnos spinosa » est désigné sous le nom de koulêkoule à l’arboretum deBamako. Kalabana. Nom scientifique : Antiaris africana, d’après D. Zahan. Signification du nom bambara : Etymologie obscure. Le mot pa raît lié à l’idée de couture (kala). Cet arbre appartient au génie de la lumière (Yeletigi). 100 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES Fumigation : On brûle ses rameaux dans la maison pour que les secrets des membres de la famille soient connus de son chef. Dans la brousse, le kalabana croît au détriment des arbres qui l’e ntourent et peut devenir très grand. Le mot kalabana désigne l’arbre sous lequel a lieu la cérémonie an nuelle du ndomo (voir G. Dieterlen, « Essai », p. 171). Kalakari. Nom scientifique : Heeria insignis, selon Aubréville. Signification du nom bambara : Littéralement : « qui casse (kari) la tige (kala) ». Fumigation : Les rameaux de cet arbuste sont brûlés dans la cour pour détruire les alliances des ennemis. Le « chef de la terre » la brûle aussi pour purifier les champs. Le bois brûle avec une flamme très claire. Selon D. Zahan, le symbolisme du kalakari serait : « support, sou mission, obéissance, conseil » (« La dialectique du verbe », p. 41). Autres emplois : Des décoctions de feuilles sont parfois données aux enfants à titre de tonique. Remarques sur l’identification : A l’arboretum de Bamako, le kalakari est désigné comme étant « Heeria insignis ». Au cours de la présente enquête, le dyolisegi a été identifié comme étant également « Heeria insignis ». Karidyakuma. Nom scientifique : Psorospermum, sp. Hypériacées. Significatioh du nom bambara : Littéralement : « le chat (dyakuma) qui casse (kari) ». Fumigation : Les fumigations, faites dans la cour de la maison, ont le pouvoir de chasser les sorciers (région de Sinzana, Ségou). Selon D. Zahan, le symbolisme du karidyakuma serait : « puissance et faiblesse, ascension et déchéance » (« La dialectique du verbe », p. 41). Autres emplois : Sa racine serait utilisée contre la gale (Tauxier, « La religion bambara », p. 239). Kçlçbçtokala. Nom scientifique : Hygrophila senegalensis T. Andr. Signification du nom bambara : Littéralement : « paille ou remède (kala) contre la plaie chronique (kelebe) ». PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 101 Fumigation : La fumée de cette plante est considérée comme un piège. On la brûle dans le bois sacré en souhaitant que toutes les rel igions se vengent des offenseurs (N’Gara, cercle de Ségou). Cette plante serait aussi brûlée pour faire perdre leur sang-froid aux non initiés qui assistent à tort à une cérémonie ou à une réunion. C’est le piment usuel. Les feuilles et les fruits sont brûlés pour don ner de la force aux objets, aux personnes, aux boissons. On brûle la racine pour renforcer le pouvoir des poteries sacrées et, d’une façon générale, de tous les autels. Kokaridyirini. Nom scientifique : Maerua angolensis, selon D. Zahan. Signification du nom bambara : Littéralement : « le petit arbre (dyirini) qui casse (ka kari) le dos (ko) ». Aspect et écologie : II s’agit d’un arbuste aimant le sable noir, habituellement bas (50 cm) mais pouvant atteindre 3 m dans les en droits favorables. Fumigation : C’est l’arbre qui fixe le caractère et le consolide. Il exprime une certaine permanence des choses à travers le bonheur comme à travers le malheur. L’expression « dos cassé » peut s’appli quer àun grand malheur familial, tel que l’impossibilité d’avoir une postérité. Les fumigations paraissent avoir pour but un heureux retour à la normale et constituer une manifestation de stoïcisme. A propos des éléments végétaux du culte, on rappelle que l’homme lui-même est issu des arbres. Les rameaux du kokaridyirini sont brûlés au milieu de la cour de la concession familiale par un officiant assis sur une pierre blanche. Autres emplois : Magie : certains sorciers utiliseraient le kokarid yirini pour donner des maux de reins et retarder les travaux agricoles d’un homme auquel on veut du mal ; il suffirait pour cela de faire trois nœuds à une branche avec des pieds de haricots et de courber la branche avec une grosse pierre. Kononikadlosina. Nom scientifique : Evolvulus alsinoides L. Convolvulacées. Signification du nom bambara : Littéralement : «la coépouse (sina) de la bière (dlo) du petit oiseau (kononi) ». 102 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES Fumigation : La fumée de cette plante, brûlée dans la maison et dans la cour, arrête le chagrin familial. Elle développe aussi la circons pection des membres de la famille, les mettant à l’abri de l’ivresse et du bavardage. Autres emplois : Selon un autre informateur, le kononikadlosina, de même que le kononimpegu, protège les semences et favorise la ger mination. Kononinimpegu ou Konimpegu. Nom scientifique : Pseudospondias mucricarpa, selon D. Zahan. Signification du nom bambara : Nombreuses interprétations pos sibles : mpegu (sorte de raisinier) de Koni (nom du créateur), mpegu du petit oiseau, de la petite perle ou de l’attente (kononi). Aspect et écologie : Le kononimpegu fleurit au mois de février alors que le mpeguba, arbre analogue, donne des fruits mûrs au début de l’hivernage (juin) Fumigation : On brûle les feuilles du kononimpegu dans la maison pour demander la prolifération à Faro, génie de l’eau. Cette pratique favorise la conception lorsque celle-ci se fait attendre dans un jeune foyer. On lie cette vertu à la précocité de la floraison de l’arbre. Kçrçba. Nom scientifique : Vitex cuneata, selon Aubréville. Place dans la botanique bambara : Variété de кого que l’on op pose au koronintifo. Aspect et écologie : Ce grand arbre donne des petits fruits noirs et sucrés, comestibles. Fumigation : Le koroba serait l’arbre des forgerons, détenteur des secrets des anciens. Les fumigations faites dans la maison ont pour but d’attacher tous les membres de la famille à l’esprit des ancêtres, à la tradition. Selon D. Zahan, le koroba est le symbole de l’obscurité de la con naissance. Kçrôgoy. Nom scientifique : Psorospermum glaberrimum Hochr. Hypéricacées. A Songou (région de Barouéli, Ségou), cette plante est brûlée autour de la concession familiale pour mettre la famille à l’abri du mépris. PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 103 KOTOSOIli. Nom scientifique : Blepharis linariaefolia Pers. Acanthacées. Signification du nom bambara : Littéralement : «la griffe (soni de l’iguane de terre (кого) ». Fumigation : Cette petite plante est brûlée pour mobiliser toutes les forces physiques et intellectuelles de la famille (Fayara, région de Ségou). Selon un autre informateur, elle serait employée dans les cérémon ies relatives à la naissance. Kundyç. Nom scientifique : Guiera senegalensis Lam. Combrétacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « tête blanche ». Aspect et écologie : Arbuste très répandu qui donne des fleurs blanches, soyeuses, d’où son nom. Résistant, il favorise la jeune végé tation qui pousse sous son couvert et on l’appelle dyiru ba « mère des arbres ». Fumigation : On passe son corps et les habits rituels dans la fumée des feuilles et des fruits du kundye pour demander longue vie à Bemba ou Pemba (Soya, région de Barouéli). Autres emplois : Dans la région de Gouendo (Ségou), le kundye sert à des lavages pour guérir les maux de tête et de poitrine. Demba Cissoko indique (« Notes Africaines », juillet 1947. « Quelques significations et superstitions des rêves au Soudan ») que les branches de kundye suspendues par un fil de coton (fêle) au-dessus de la porte de la maison protègent celle-ci contre la foudre. Notes : Le signe du kundye représente le premier élément du signe de la plante (M. Griaule et G. Dieterlen, « Signes graphiques souda nais »,p. 56). Ce signe — un point entouré d’un cercle — « représente la terre qui a enfermé le germe des végétaux ». On trouve de nombreuses références au nkundye, symbole de force, de puissance ou de vieillesse dans l’ouvrage de D. Zahan, « La dialec tique du verbe chez les Bambara ». Kungosirani. Signification du nom bambara : Littéralement : « le petit baobab (sirani) de la brousse (kungo) ». L’arbre doit ce nom à ses fruits qui rappellent ceux du baobab. Fumigation : Cet arbre serait le second arbre de la puissance (famaya), le premier étant le soro. Ses racines et ses feuilles sèches seraient, 104 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES à ce titre, brûlées à l’endroit sacré où l’on nomme le fama. La fumée favorise la concentration de l’esprit de tout le peuple. Autres emplois : Selon un autre informateur, le kungosirani serait utilisé dans les rites d’excision. Kurukurubani ou Kurubani. Nom scientifique : Indigofera macrocalyx Schum. et Th. Papilionacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « le petit grand bossu ». Cette plante présenterait des nœuds et des bosses (kuru) qui expliqueraient cette appellation énigmatique. Fumigation : La bosse est en rapport avec le secret, ce qui fait comprendre que cette plante soit brûlée pour favoriser la garde des secrets familiaux. Autres emplois : Le kurubani a des usages médicinaux. On l’admi nistre en décoction tiède dans les maladies que l’on ne sait pas diag nostiquer. Mâkalanikama. Nom scientifique : Wissadula amplissima var. rostrata Schum et Th. Fries. Malvacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « l’épaule (kama) du mâkalani (antilope à poils rouges, sans cornes, céphalophe de Grim selon Mgr Molin) ». Fumigation : Cet arbuste est censé favoriser la parenté entre les diverses parties du corps. La fumée qui provient de sa combustion obligerait en conséquence les membres de la famille à veiller les uns sur les autres. Selon un autre informateur, cette plante serait utilisée par les chas seurs. Makanatyç. Signification du nom bambara : Littéralement : « le makána mâle (tyç) ». makána signifierait « étonner (kana) l’homme (ma, sens général) ». Aspect et écologie : II s’agit d’une liane qui forme de grandes touffes comme le nzaba. Fumigation : C’est la plante de l’étonnement. Elle est en rapport avec le halo de la lune et du soleil. D’autres disent qu’elle est la liane de l’adoration. Sa fumée permet à la famille de braver tout le monde en demeurant unie. PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 105 Cette plante est présente dans la devise du komo et joue un rôle dans les cérémonies. On fait sécher ses feuilles pendant une journée avec le gui du grand sunsun et on les utilise avant les grandes « prouesses » du masque. Marakadyuguni. Nom scientifique : Glossonema boveanum, ssp. nubicum Decne Asclépiadacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « le hérisson (dguguni) du Marka (Sarakolé) ». Le verbe kamara signifie cependant gar der, conserver, protéger, et il est possible que le nom de la plante doive être rattaché à cette idée. On la nomme hérisson à cause des piquants du fruit. Écologie : Elle est très répandue et se trouve notamment dans les champs en jachère. Fumigation : II s’agit de l’une des plantes les plus importantes qui soient utilisées dans les cérémonies religieuses des Bambara. La fumée du marakadyuguni sert plus particulièrement à encenser les quatre points cardinaux des sanctuaires. On peut la faire intervenir à titre complémentaire pour mettre en mouvement toutes les forces occultes. Dans une formule qui paraît concerner l’éducation des hommes, on dit que c’est sur le marakadyuguni qu’« est descendue la voix de l’adap tation ». Mbyemuso. ‘Signification du nom bambara : Mot se décomposant comme suit : mbye (vagin) et muso (femme). Aspect et écologie : Cette plante donne des gousses aqueuses r echerchées par les enfants. Toute petite, elle pousse en hivernage dans les endroits caillouteux. Ses tubercules, soumis à un certain trait ement, peuvent remplacer la bouillie de mil en cas de disette. Emplois : Cette plante a dit : « Je ne suis pas la seule plante en brousse. » Un animal lui correspond (et les correspondances entre plantes et animaux sont peut-être générales) : le kungo dye (sanglier ou phacoc hère). On lui connaît deux usages religieux et un usage que l’on qualifiera plutôt de magique. — Usages religieux1 : 1° Mêlée au sunsun, on l’utilise pour appeler la pluie ; 1. Pomme cannelle sauvage (Mgr Molin). 106 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES 2° Culte des jumeaux. — Usage magique : rend aux femmes leur féminité et leur fécondité par voie de conséquence. Mbyetye ou Keyambye. ‘ Signification du nom bambara : Mot à mot : m bye (vagin), tye (homme) ; key a (testicule), mbye (vagin). Plante mâle correspondant à la précédente. Elle aurait des vertus génésiques particulières à l’égard des femmes. On enduit volontiers les objets du culte avec sa cendre pour les rendre plus actifs ; ce procédé serait plus efficace que la fumigation. Meze. Aspect et écologie : On trouve souvent cet arbuste sur les hautes termitières (ntôgu). Fumigation : Sa fumée peut accompagner les prières adressées au nyama boli (v. G. Dieterlen, « Religion bambara », p. 147), en vue d’ob tenir des richesses. C’est ici la fonction agricole du nyama boli qui est en jeu, le meze se trouvant en rapport avec la terre et les buttes de mil dans les champs. Autres emplois : Selon une autre source, le meze serait utilisé dans les excisions. Minkç ou Mingç. Nom scientifique : Premira hispida Benth. Verbénacées. Signification du nom bambara : L’informateur voit dans ce mot une combinaison de mi (ka mi : boire) et de kç (marigot, mare). Cette explication est à prendre en considération, le mot kç dans le sens de mare pouvant signifier « connaissance » pour les Bambara initiés et le verbe ka mi (boire) étant fréquemment utilisé dans le sens d’apprendre. Dans ce même contexte, «j’ai soif » signifiera «je veux savoir ». Fumigation : Les feuilles et la racine du minkç sont brûlées dans la maison pour donner de l’intuition aux hommes de science de la famille. On relie cette vertu du minkç à la couleur de son bois, qui est rouge. Cette couleur paraît liée à la connaissance (région de Koutiala). Autres emplois : Le minkç donne des fruits rouges comestibles. Remarques sur l’identification : A noter que le Spondias monbin (Anacardiacées) est désigné sous le nom de minkon à l’arboretum de Bamako. PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 107 Misibçzara ou Misibçzarani. Signification du nom bambara : Littéralement : «la calebasse (zara) de la bouse (bç) de vache (misi) ». Il s’agit d’une petite plante rampante très répandue. La fumée de cette plante sert à encenser la divinité des jumeaux, qui est Faro, représenté par un flaninçgç (fer des jumeaux) ou un flaninda (canari des jumeaux). On dit que la vache est en accord avec Faro et que les bovidés ont le caractère blanc (Diado, région de Ségou). Misinikum bere. Signification du nom bambara : Littéralement : « le genou (kumbere) du petit bœuf (misini) ». Se confond peut-être avec le misikumbere qui est une variété de pourpier (Mgr Sauvant, Mgr Molin). Fumigation : Cette plante est brûlée sur certains emplacements sacrés, ceux oil ont lieu notamment la circoncision et l’excision, pour faire mieux supporter la douleur. Le genou est lié à l’idée d’effort. Autres emplois : On utiliserait cette plante, chauffée dans de l’eau, pour masser les foulures. Munkege. Nom scientifique : Rogeria adenophylla J. Gay. Pédaliacées. Signification du nom bambara : Etymologie obscure. ka тип : oindre ; ka munu : remuer, agiter. Aspect et écologie : II s’agit d’un arbuste petit et mince. Il con tiendrait une substance enivrante que l’on met parfois dans les bois sons pour saouler rapidement. Fumigation : Sans doute par analogie, on estime que la fumée de cette plante est un excitant de tous les objets occultes favorisant l’ac tion des prières et des sacrifices. Nazebe. Aspect et écologie : Cette plante de petite taille (30 cm) pousse dans les champs qui entourent les villages et sur les tas d’ordures communs. Fumigation : On lui attribue la vertu de protéger la famille de tout accident ; on la brûle par exemple dans la maison au départ d’un voyage ou lorsqu’un enfant commence à grandir. 108 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES Autres emplois : Le nazebe est aussi consommé comme légume ou comme condiment du couscous. Dans la médecine locale, on utilise sa sève (feuilles pressées) pour soigner les otites. Ndeke ou Ndege. Nom scientifique : Cordia myxa, selon Aubréville. Fumigation : Ce ficus est l’arbre de l’éducation et de l’apprentissage (ka dege : enseigner, apprendre). Ses feuilles sont brûlées dans la cour et à la fin des cérémonies pour demander au génie de l’air le sens de la bonne éducation. Autres emplois : Le fruit du ndege sert à faire de la colle. Le ndege est également utilisé dans la confection des « lions » du Kore (voir sur ce dernier point D. Zahan « Sociétés d’initiation bambara », p. 150-152.) Ndçku. Signification du nom bambara : Paraît être à rapprocher de кфи (malin, rusé). Aspect et écologie : II s’agit d’une plante rampante assez commune. Fumigation : On dit qu’elle est la plante de la facilité et que sa fumée met fin aux inimitiés. C’est l’une des plantes de la viscosité (d’où l’idée de facilité). Autres emplois : On la met dans la sauce noire, nyuana ou nafîy, qui accompagne le to (pâte de mil, de maïs, de manioc, mise en boul ettes, souvent appelée « gâteau »). Ndlibara. Signification du nom bambara : Littéralement : « calebasse (étran glée, bara) de la racine (ndli) ». Aspect et écologie : C’est une plante commune qui donne une belle fleur jaune à ras de terre. Fumigation : Cette plante est en rapport avec Faro, génie de l’eau (comme la calebasse elle-même). Les fruits et les racines sont brûlés pour demander à Faro une vie différente et meilleure (région de Koutiala). Autres emplois : La racine sert à faire une bonne teinture jaune, tirant sur le roux, avec laquelle on colore les poteries et aussi les murs. PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 109 Nduganto. Signification du nom bambara : Mot composé de nduga (tourter elle) et de nio (sauterelle). Fumigation : Cette petite plante, très répandue, est brûlée sur la terrasse de la maison pour appeler les morts à protéger la famille. Ces morts peuvent se transformer en oiseaux qui viennent chanter dans la maison. Nçgçkala. Nom scientifique : Stereospermum kunthianum, selon D. Zahan. Signification du nom bambara : Littéralement : « tige (kala) de fer (nçgz) ». Aspect et écologie : II s’agit d’une plante de petite taille qui aime les sols sablonneux, assez peu répandue. Fumigation : On l’appelle aussi dyadyafura, « feuille (fura) qui fait sécher (dya) le double (dya) ». C’est un remède contre la peur, celle-ci étant considérée comme une eau qui se trouve dans la personne. C’est par voie de conséquence, un remède contre les cauchemars. On dit aussi que la plante du « negekala » durcit la parole. Les chas seurs la considèrent comme étant l’interdit de leur couteau. Elle l’est aussi de celui de tout sacrificateur. Remarques sur l’identification : A l’arboretum de Bamako, le « Stereospermum kunthianum » est appelé moro iri (« arbre de l’homme ? »). Nçrç. Nom scientifique : Parkia biglobosa (P. B.) Benth. Mimosacées. Fumigation : C’est un arbre purificateur. Sa flamme et sa fumée peuvent chasser les souillures et le mauvais sort. Sa fumée sert notam ment à purifier ceux qui ont rompu l’« interdit de la brousse ». Cette fumigation se fait au carrefour, en dehors du village, à Konodimini. Autres emplois : Son fruit joue un grand rôle dans l’alimentation locale : c’est la base du sumbala. Ngalama. Identification : Conocarpus biocarpa. Combrétacées. Selon Tauxier. Anogeissus leiocarpus, selon Mgr Molin. 110 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES Anogeissus schimperi, Hoscht. Combrétacées. A l’arboretum de Ba mako. Pterocarpus lucens ou Anogeissus leiocarpus, selon Aubréville. A l’arboretum de Bamako, le Pterocarpus lucens est appelé banafit;. De notre enquête, il résulte que le Pterocarpus lucens est le galadyiri. Aspect et écologie : Cet arbre est remarquable par les belles fleurs jaunes qu’il donne. Fumigation : Les rameaux du ngalama sont brûlés dans le bois sacré pendant que l’on dit les prières pour arrêter les maladies épidé- miques qui ravagent le bétail. Selon D. Zahan, le ngalama exprime la force et la droiture de la science de Dieu (« Sociétés d’initiation bambara », p. 213). Autres emplois : Les feuilles du ngalama servent à fabriquer une teinture jaune très utilisée. La teinture, préparée en faisant bouillir les feuilles, sert en particulier à colorer les vêtements des jeunes gens qui vont être circoncis. Selon Tauxier, la poudre du ngalama est utilisée pour la cicatrisa tion des plaies opératoires (« La religion », p. 238). Ngamya. Nom scientifique : Grewia lasiodiscus K. Schum. Tiliacées. Fumigation : Les feuilles de cet arbre « nourrissent les croyances, l’esprit des religions » par leur fumée (général dans la région de Ségou). Remarques sur l’identification : Nous ignorons si cette plante est confondue par les Bambara avec celle qui porte le nom de nkamia à l’arboretum de Bamako (Celtis integrifolia Lam. Ulvacées). Mme G. Dieterlen indique que les branches fraîches du « Celtis inte grifolia » servaient à recouvrir les cadavres des guerriers tués au com bat dans le cas de funérailles rituelles (« Essai », p. 200). Traitant du Celtis integrifolia, D. Zahan définit son symbolisme par les mots « supériorité, ascendant sur les autres » (« La dialectique du verbe », p. 40). Ngafiaka. Nom scientifique : Combretum velutinum DC. Combrétacées. Fumigation : Sa fumée est censée favoriser la fermentation des PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 111 boissons. On brûle les rameaux autour des canaris. Elle constitue aussi un « ferment » des objets occultes auxquels elle donne de la force. Le ngaňaka peut mettre les gens en désaccord. Cela tient à ses feuilles rugueuses, âpres. Remarques sur l’identification : Selon D. Zahan, le ngaňaka serait Ficus exasperata (« La dialectique du verbe », p. 185). Nganiba. Nom scientifique : Acrocephalus buettneri, Gurke. Labiées. Signification du nom bambara : Littéralement : « la mère (bd) du premier lait (ngani) ». Fumigation : La racine du nganiba est brûlée pour faire venir le lait au sein des femmes ou des animaux domestiques. Cette fumiga tion a lieu avant la naissance. Dans certains villages bambara, la fumée du nganiba est censée donner la vie aux objets occultes. Autres emplois : La racine sert aussi à faire des décoctions. On peut frotter le sein avec des feuilles tièdes de nganiba. Ngaro. Nom scientifique : Cissus populnea, selon D. Zahan. Aspect et écologie : C’est peut-être la variété de vigne sauvage que mentionne Mgr Molin au mot даго. Fumigation : Selon l’informateur, « la racine, la feuille et le gui de cette liane sont brûlés dans le bois sacré pour demander au génie de l’eau la flexibilité de l’esprit des jeunes ». Il s’agit de la souplesse de caractère. Idée légèrement différente chez D. Zahan, qui signale les propriétés narcotiques des feuilles du ngaro : « Le ngaro endort et insensibilise : il provoque l’euphorie du calme, la sérénité ; il cache, en quelque sorte, la personnalité interne de celui qui s’en sert, le rendant ainsi insaisis sable et invulnérable » (« Sociétés d’initiation bambara », p.. 198). Ngokubçlçni. Signification du nom bambara : Littéralement : « la petite pierre de ngoku ». Aspect et écologie : Plante aquatique. Sorte de nénuphar. Fumigation : Cette plante est brûlée pour maintenir le bonheur familial. L’idée d’aisance serait liée à celle de la fraîcheur recherchée par la plante. 112 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES Ngolobç. Aspect : II s’agit d’une liane flexible et résistante. Fumigation : On la brûle dans la maison pour obliger les membres de la famille à s’aimer. Autres emplois : La fibre du ngolobç sert à ceinturer les greniers en paille (dyigine). Remarques sur l’identification : S’agit-il du ki nkelib a (Combretuni micranthum) qu’indique Mgr Molin au mot golobé de son diction naire (kolobé de l’arboretum de Bamako) ? D. Zahan indique que le ngolobç est bien le Combretum micranthum : il peut servir à la fabrication des arcs du koré (« Sociétés d’initiation bambara », p. 295). Le ngolobç serait également le Pteleopsis habeensis (Aubréville). Nimanitlosara. Nom scientifique : Indigofera prieuriana G. et Perr. Papilionacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « le jeu (tlo) de la joie entre parents alliés qui s’amusent (nimanya) est fini (sara) ». Fumigation : La fumée de cette plante met fin aux rivalités entre les prêtres des divers cultes bambara : nama, kono et komo (région de Barouéli). Nôsiku. Nom scientifique : Heliotropum indicum L. Borraginacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « queue (ku) du caméléon (nôsi). » Fumigation : Selon l’informateur, « on brûle cette plante pour d emander à Bemba de nous épargner au moment de sa colère en le priant de nous pardonner pour la faute commise ». Bemba serait une force générale ne désignant pas Pemba, créateur des animaux et des végé taux. Le nôsiku est brûlé aux angles de la maison. Selon un autre informateur, le nôsiku serait lié aux animaux aquat iques. Ntabançgg. Nom scientifique : Sterculia cordifolia, selon Mgr Molin. Signification du nom bambara : Littéralement : « le ntaba sale, c’est-à-dire gluant ». On l’oppose au ntabakumba. Aspect et écologie : C’est un grand arbre de brousse dont les fruits sont comestibles. PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 113 Fumigation : On estime qu’il porte bonheur (idée liée à la viscosité et à la colle) et on le brûle dans la maison pour assurer la réussite des entreprises familiales. Ntabakumba. Nom scientifique : Datarium microcarpum G. et Perr. Caesalpinacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « la grosse tête du ntaba ». Fumigation : Les puissances occultes sont encensées avec la fumée d’un jeune pied de cet arbre lorsque l’on désire mettre la famille à l’abri de tout empoisonnement. Cet arbre passe pour avoir habituellement deux plantes parasites, l’une aérienne, l’autre souterraine. En jetant de l’eau du haut de l’arbre, on connaît l’endroit où il faut creuser pour découvrir le paras ite souterrain, qui ressemblerait au cuivre. Ce parasite est un poison très dangereux dont l’antidote serait le « gui » aérien. Ces deux paras ites ne doivent pas être récoltés par le même cueilleur. Remarques sur l’identification : D. Zahan identifie le ntab akumba avec le Datarium senegalensis et signale qu’il fait partie des arbres à nyama très puissant (« La dialectique du verbe », p. 127). Selon Aubréville, le Parinari macrophylla (Sabine) serait appelé tambakumba, mot bien proche de ntabakumba. Ntimidimini. Sens obscur. On relève dans le mot : timi (doux, sucré), dimini (petit mal). Petite plante très répandue, qui est celle de la foule. Elle est brûlée dans la cour de la maison pour favoriser un rassemblement, un regrou pement, qui peut n’être que simplement familial. Nyamengoni. Nom scientifique : Centaurea senegalensis, selon D. Zahan. Signification du nom bambara : Littéralement : « l’épine (ngoni) du chameau (nyame) ». Aspect et écologie : II s’agit d’une petite plante très répandue. Fumigation : Sa fumée purifie les fusils. La plante est brûlée sous les faisceaux. Ce rite préserve l’adresse du chasseur. Note. — Le nyamengoni serait le dernier avatar du balâzâ (Pemba). Société des Africanistes. 8 114 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES Autres emplois : Le nyamengoni sert aussi à fabriquer une poudre que l’on applique sur les gencives malades. Nyamengonityç. C’est le mâle (tyç) de la plante précédente. On l’appelle aussi bosobo (excrément du Bozo). Cette plante se trouve de préférence au bord du fleuve. Son usage est analogue à celui du nyamengoni. Toutefois, sa fumée sert plutôt à purifier les arcs et les flèches. « La flèche, c’est l’homme. » Le rite s’exécute à l’est du village, à un carrefour. Nyçkçnç. Signification du nom bambara : Littéralement : « fraîcheur (kene) de l’œil (nyé) ». Aspect et écologie : Petite plante à fleurs blanches qui pousse dans les champs. Fumigation : On la brûle à côté du boli de la porte, gardien de la concession, pour donner de l’intuition (le génie de la découverte) aux intellectuels de la famille. Nyokorodyalan i . Nom scientifique : Cassia nigricans Vahl. Caesalpiniacées. Signification du nom bambara : Littéralement : «le petit caïlcédrat ou le petit cordon (dyalani) de l’ancien (кого) mil (nyô) ». Fumigation : Cette plante est très commune en hivernage. Elle con cerne les morts. Ses cendres, mêlées au petit mil, servent à confec tionner une bouillie pour les offrandes aux ancêtres. On se place dans sa fumée lorsque l’on veut faire une prière concernant les défunts. Enfin, les cendres, mêlées aux graines de semence, les purifient (région de Barouéli, Ségou): Autres emplois : La poudre séchée du nyokorodyalani est appliquée sur les ulcères. Elle aurait des vertus antiseptiques. Nyuônyua. Nom scientifique : Grewia villosa, selon D. Zahan. Fumigation : Cette plante est liée, comme la suivante, à l’activité. On la brûle dans la maison pour donner de l’énergie aux enfants ; on peut également les frapper avec les rameaux. Les fouets du « N’domo » sont faits avec le nyuônyua. PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 115 Les villageois le brûlent en commun sur la place du marché, avant l’arrivée des marchands forains, pour favoriser la bonne chance dans les achats. D. Zahan estime, en s’appuyant sur de nombreux exemples, que le nyuônyua et les plantes similaires supportent les attributs de la parole. D’où leur emploi pour confectionner les lanières des fouets assimilées à la partie la plus mobile de la langue (« Sociétés d’initiation bambara », p. 197). Nyuônyua-dye,. Nom scientifique : Variété de Grewia. Tiliacées. Fumigation : Le nyuônyua blanc est un grand arbuste que l’on brûle dans le bois sacré au moment de l’initiation pour que les jeunes initiés supportent les épreuves avec courage. On le brûle également dans la case chaque matin pour demander de la vivacité dans le tra vail au génie du feu. Autres emplois : Les feuilles du nyuônyua-dye servent à border les nattes. Nzaba. Nom scientifique : Landolphia florida Benth. Apocynacées. Aspect et écologie : Liane à latex, à petites fleurs blanches, très odorante, qui attire les serpents. Le latex est surtout donné par la sina muso du nzaba, le goïn. Fumigation : La fumée du nzaba favorise une communauté de pensée. On brûle d’abord les feuilles dans une cassolette, puis on jette le gui sur le foyer. On fait une prière puis on promène la cassolette dans la concession. Cela doit être fait un jeudi. Patugu ou Dogoro. On dit que cet arbre est de la même famille que le balâzâ, qu’il a le même père. Sa fumée éloigne des traîtres, « leur met le feu ». Le patugu, sans doute parce qu’il est lié au feu, n’aime pas Faro. C’est un arbre épineux, plus blanc que le balâzâ. Samandeku ou Ngoňongoňoni. Nom scientifique : Spherantus senegalensis D. С Composées. Signification du nom bambara : Samandeku : le faux ndeku ou le ndeku qui attire. 116 ‘ SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES Le mot ngonyongonyoni serait lié à l’idée de petits bruits. Fumigation : L’usage de cette plante paraît généralisé en pays bambara. Elle a la même vertu de rapprochement que le ndeku. On la brûle dans la cour de la maison pour amener la concorde dans la famille. On la brûle aussi entre les quartiers du village pour favoriser leur entente. Elle est enfin l’antidote des mauvais tere, qu’elle fait sortir. Samanere,. Nom scientifique : Entada africana et Entada sudanica, selon Aubréville. Signification du nom bambara : Littéralement : « le nere de l’él éphant « sama » ou le nere qui attire (« ka sama » : attirer, tirer). Fumigation : Cet arbuste appartient au génie de la culture. Sa fu mée permet au double du mil (nyô dya) de rester en place. Selon D. Zahan, le « samanere » est symbole d’attachement, de com munauté de sentiments (« La dialectique du verbe », p. 186, 41). Remarques sur l’identification : Au cours de cette enquête, la plante appelée dykambua a été identifiée comme étant Entada africana. Samper edyirini. Signification du nom bambara : Littéralement : « le petit arbre (dyirini) du tonnerre (san pere) ». Fumigation : On brûle cet arbuste pour préserver la famille de la foudre. On le trouve parfois dans les concessions. Sana. Nom scientifique : Daniellia oliveri Hutch, et Dalz. Caesalpiniacées. Fumigation : Cet arbre a l’aspect blanc. Il est le premier arbre de la chance. On brûle ses rameaux dans la cour de la maison. On ab sorbe la fumée par la bouche pour donner de la force à la parole. Dans le même but, on peut se frotter les dents avec son bois. Autres emplois : Les plantes parasites du sana sont très recherchées. Nombreuses mentions dans « La dialectique du verbe chez les Bamb ara » de D. Zahan. Sifledyrini. Signification du nom bambara : Littéralement : «petit arbre (dyi rini) de la divination (fie) de l’âge (si) ». PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 117 Aspect et écologie : C’est un grand arbuste qui forme des taillis. Fumigation : C’est l’arbuste de la longévité. On le brûle dans les maisons des familles où les enfants meurent généralement en bas âge. Autres emplois : II est utilisé en divination. La branche, mainte nue debout, est fendue en son milieu. Si elle se casse au lieu de se fendre sur une certaine longueur, l’intéressé n’a plus beaucoup de temps à vivre. Sindyâ. Nom scientifique : Cassia festula. Caesalpiniacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « sein (sin) long (dyâ) ». Fumigation : C’est l’un des végétaux des femmes. On le brûle dans la maison et dans la cour pour demander au génie de l’eau (Faro) et au génie du vent (Teliko) le bon allaitement des enfants. Les femmes ne doivent pas approcher leurs seins de son fruit. Autres emplois : La racine du sindyâ, réduite en poudre, est utili sée contre les maux de ventre. On l’utilise aussi, mélangée au piment et à d’autres ingrédients, contre les maladies vénériennes. Remarques sur l’identification : Selon D. Zahan (« Sociétés d’ini tiation bambara », p. 343 et 413), qui suit l’opinion d’Aubréville, le . sïdyâ est le Cassia sieberiana. Cet auteur en indique de nombreux usages, voisins de ceux que nous signalons ici : il est notamment la boisson des koře dugaw, membres d’une classe du koře. Sindyiba. Signification du nom bambara : Littéralement : « la mère (ba) de l’eau (dyi) du sein (sin) ». Aspect et écologie : II s’agit d’une euphorbe dont la sève, assi milée au lait, est abondante. Fumigation : On brûle les rameaux dans la maison des femmes pour que la pitié et la compassion (makari ou hine) continuent à régner dans l’entourage. On précise que « la vraie pitié entre les gens, c’est le lait ». Sirakorosuane* On relève dans ce mot : sira (baobab), кого (sous), sua (ka sua : percer, piquer). Cette plante, brûlée dans la maison, ranime les forces occultes et chasse le mauvais nyama. Elle a une excellente réputation. 118 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES Sïzâtigi. Signification du nom bambara : Littéralement : « le maître (tigi) de la haie (sïzâ) ». Aspect et écologie : II s’agit d’une plante grimpante, à fleurs jaunes, dont le fruit séché donne une sorte d’épongé. Fumigation : Cette plante est brûlée dans la maison ou dans la cour. La fumée renforce le pouvoir de commandement du chef de case, le gwatigi. Autres emplois : Mélangé à du beurre de karité, le sïzâtigi entre dans la préparation d’une mixture qui sert à traiter le funumba (en flure des jambes, principalement en saison froide). Sodyirini. Signification du nom bambara : Littéralement : « le petit arbre (dyirini) de la maison ou du cheval (so) ». On estime d’ailleurs qu’il existe un lien entre la maison et le cheval. Fumigation : La fumée de ce grand arbre rend l’homme plus dis cret, plus secret. Elle fait que les enfants deviennent aptes à beaucoup de choses. On brûle le sodyirini au milieu d’un cercle de gens. Sokobakeňesi. Signification du nom bambara : Littéralement : « le poil du pubis (keňesi) de l’éléphant (sokoba ou samá) ». Aspect et écologie : Cet « asparagus » (Liliacées) épineux, haut d’environ un mètre, croît surtout en hivernage. Fumigation : On le brûle sous les objets occultes pour les «exciter». Autres emplois : Le fruit, qui serait souterrain, est très recherché. Il est utilisé dans la gynécologie locale. Sokuani. Nom scientifique : Alysicarpus ovalifolius Schum. et Th. J. Leo nard. Papilionacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « petit sel (kua-nï) de cheval (so) ». Fumigation : C’est la plante de la famille par excellence (so : mai son ou cheval). On la brûle dans la maison pour dissiper tous les maux. Autres emplois : En médecine vétérinaire, on la mélange au four rage du cheval pour dissiper les maux de ventre et améliorer l’état général. PLANTES A BRÛLER CHEZ LES BAMBARA 119 Soro. Identification : II se confond peut-être avec le ficus aux feuilles épaisses et foncées désigné par Mgr Sauvant sous le nom de nzogo ou nzogofimâ, d’où le nom de Гех-chef-lieu de canton de Bolomissé, près de Ségou. Il semble qu’il s’agisse du zoro (Ficus dicranostyla) que mentionne D. Zahan dans ses « Sociétés d’initiation bambara », p. 89, ainsi que dans sa « Dialectique du verbe chez les Bambara », p. 40. Le Ficus dicranostyla est appelé иго par Aubréville. Fumigation : L’informateur le qualifie de « surplanteur » rouge, cet arbre ayant la propriété de tuer ses trop proches voisins. Chaque matin, les fama brûlent son parasite au nom du génie de l’eau et de la terre pour conserver leur autorité. Soroble. Nom scientifique : Kalanchoe crenata Andr. Haw. Crassulacées. Signification du nom bambara : Littéralement : « le soro rouge ». Aspect et écologie : II pousse en hautes touffes pendant l’hiver nage. Fumigation : Cette plante représente le feu. On la brûle dans les sanctuaires pour éclairer les esprits. Sorodole. Signification du nom bambara : Littéralement : « le dole (fort chiendent) du soro ». Aspect et écologie : II s’agirait en réalité d’un grand épineux ayant des fleurs et des fruits rouges. Ce sont ces fruits qui orneraient les masques du ndomo. Fumigation : La racine, les fleurs et les feuilles du « sorodole » sont brûlés sous les « boli » pour les rendre plus méchants. Cette fumée peut servir aussi pour demander la lumière spirituelle (même usage que le soroble dans ce cas). Sôzâkatamugu. Nom scientifique : Merremia pentaphylla, selon D. Zahan. Signification du nom bambara : Littéralement : « la poudre (mugiï) de feu (ta) du lièvre (sôzâ-kd) ». 120 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES. Aspect et écologie : Cette sorte de champignon long se recouvre d’une poudre noire très caractéristique. Emplois : On en saupoudre les objets sacrés du mâsa au moment de sa nomination. Cette poudre est au
  38. Fanny dit :

    Salam a tous , maitres et frere je voudrais vous remercier et vous felicitez pour pour cette sagesse dont vous avez et continuez de faire preuve , seul ALLAH vous rendra les merites de vos bienveillantes oeuvres . j ai vraiment besoin que vous me rendiez un service , je suis en formation et ma mere n est pas en fonction , et mon pere ne s occupe plus de nous convenablement sa me peine de voire ma mere triste et toujours au four et au moulin pour moi , alors je demande juste une formule qui pourras me permettre de transformet du papier , mego de cigarette ou autres objet en billet de banque ou meme une formule me per mettant de faire apparaitre de l argent . je vous prie au nom de notre prophete Mohammad et par tout les grands noms Allah de bien vouloir m aider en me donnants quelques formules . je vous serrez tres reconnaissant . voila mon email: Halick511@gmail.com . je vous remercie de m etre attentif et que la paix d Allah sois sur vous .

  39. Adamo bamba dit :

    Je cherche une medicament pour femme

    • Fanny dit :

      salam aleykoum frere essaye sa et tu verras Tout bissimilaye Bacroni marobare(nom de la fille)marobare ye , fin mi ka bacroni ke marobare ye , au fin quele ye (nom de la fille) ke marobare ye ka gban ne (ton nom) ko , ne ko Allah , ne ko akira (3fois sur du beurre de karite et se frotte avec) tu verras in cha Allah .

  40. OUMAR MBAYE dit :

    merci de cette innovation qui mérite beaucoup de respect la publication de ce savoir met en exergue la contribution africaine au patrimoine humain mondial

  41. Habiboulaye dit :

    Bonjour a le maître insi que maitre Manojdev1 d’avoir nous aider dans nos problème

  42. karim-Moamar Khadafi dit :

    bjr
    à quand les trois dernières figures manquantes?on est toujours frustré quand on fait son thème et que souvent,il nous manque à interpréter moussa/younous/ousmane
    merci

  43. zou dit :

    bonsoir tous les blogueur chapeau à tous les maîtres qui nous aident de près ou de loin sur ce blog de prtage tout en nous apportant des éclaircissements.

  44. ismailabrete dit :

    Bonjour les qui pourrai m envoyer les figures dans les differentes je compte sur vous les maitres et les eleves aussi je vous remercie de bien vouloir m aider voila mon adresse email: bereteismael@gmail.com

  45. sow dit :

    salam les maitres svp donnez moi les emails de maitre sabaly maitre manojdov…

  46. Banora 1er dit :

    Bonjour les grands maitres,serigne,manoz,mamadou Dia,le sauvage primitif,soeur lilia,maman racine,mamadou koulibaly… cè trop exuzer moi les autres grands maitre(sse),svp aidez pour une recette de istikhara et une autre pour solutionner mon complexe et ma peur de parler en public surtout quand je suis en classe.mon mail: sakhomoussaaliou@gmail.com

  47. saliou odjougbele dit :

    donner moi une recette du charosme et pour influencer mon parton :verset coraniq

  48. malickseydi dit :

    bonjour Mr Mamadou H Diop je voudrais votre adremsse email ; voici le mien : malick.seydi@yahoo.fr
    merci .

  49. Mamadou dit :

    je suis très content de votre site je viens de le trouver grâce à un ami je veux faire partie Merci

  50. banora 1er dit :

    svp les maitres reponder moi

  51. banora 1er dit :

    svp grands maitres,je veux une recette pour ecarter de moi le complexe et la peur de parler en public

  52. Jeff Ndiaye dit :

    Jaim bocou vous lire maitres amadou datt est tres disponible solo sylla j ladmir sané pour une fw un diola intello lol.davidofoll jadmire sa franchiz sabaly une richess inestimable vous etes tous fantastique k dieu vous garde et vous benisse.votre plus petit eleve et gran ignoran

    • sony dit :

      Bsoir pour Me Manodjev,

      Svp. Je voudrais le Lavage et dhikr et surtout le grand secret de Çallatoul Fatih et YA LATIF ou Hasballah car se sont 3 douas que je zikre tres souvent merci d’avance mon email c est : sonyyysony.gmail.com

  53. pape Demba dit :

    salam les maitres j aimerai avoir une recette pour être attirant. Envers les filles

  54. claude romaric sanou dit :

    Merci diop pour l’effort que vous fournissez pour la sauvegarde de notre patrimoine culturel que dieu vs benisse

  55. banora 1er dit :

    bonjour maitre manoj,pour lamour de Dieu,un sir puissant pour me debarasser de la peur de parler en public

  56. Salam cette recette s’applique pour sortir d’un mauvais hatim servant a bloquer voir fermer une personne innocente,cette recette permet de sortir bon gre malgre de ce trou.
    Écrire la sourate Kahf 1fois se laver avec le nassi pendant 7nuits avant de se coucher.on peut remplacer cela par le hatim de la dite sourate.recette testée efficace moudjarab.

    • Moucoul dit :

      Gog et Magog n’est pas forcément pour demain,ni forcément ceux que zulqarnaý enferma ou du enfermer ,yajouge et m’ajouge est aussi tout être animé d’une haine profonde ,cette haine n’ait de père inconnu,le dégoût de voir leur frère brille n’est que sa mère.et cette haine poussa les doués d’un savoir grandiose d’un charisme sans. Faille à s’éclipser de la.
      Chaque verset ,nom divin..a besoin d’autres pour pouvoir mieux fonctioner chaque nom ou verset est un soldat au sein d’une armee.il n’y a pas du plus grand sain de tous les temps,par contre il y’a le sain qui marqua son époque.

  57. malickba79 dit :

    Assalam maitre Puis je avoir cette recette de desenvoutement svp?. Merci pmba79@live.fr

    • Fanny dit :

      Desenvoutement simple et
      efficace.
      Mettez de l’eau dans un
      sceau suffisant pour vous
      rincer mais pas trop
      ajouter du jus de 3 citrons
      bien mur et de la poudre de
      balle et recitez cette
      incantations sur l’eau: TOU
      BISSIMILAHI TA WOURILA
      DJORI SOORA MOUNÉ
      KASSA DONIDJI.3 fois et
      cracher dans l’eau et se
      laver tard le soir.
      Pour ceux qui désir voir
      leurs ennemis en
      rêve:après chafa et witr
      en etat d’ablution
      déshabillez vous et mettez
      vous sur votre côté droit
      et recitez YA TÔLATÔF
      avec la ferme intention de
      voir ces personnes là.
      NB vous pouvez vous couvrir
      d’un drap.

  58. Habiboulaye dit :

    salutations a tout les maîtres du blog q’allah vous aide d’avoir nous aider dans problème. je demande a tout les maîtres qui a une solution pour problème de m ‘aider pour la face d’allah.mon est que moi je suis commerçant au début tous va bien ça marche bien mais après 3 ans je perdue jusqu’à je me suis endettés . mais c’est pas ça le problème, le problème en ai que même si on ma donné de l’argent pour que je pus commencé ça ne va pas je gagne un gros sommes plus de 3 fois mais sa ne marche pas, et que pour mes proche sa marche bien nous vendons aussi la même marchandises le même endroit . vraiment cette situation sa me dépasse donc sil vous plaît aide moi mon émail:abibnaf@gmail.com

  59. Nafy dit :

    Salam à tous,

    Ma vie est très compliquée en ce moment et je voudrai une recette de zikr pour avoir un cœur léger et faire face à tous les soucis. Je suis 2éme femme et mon mari m’a répudié récemment car sa premiére femme a dit qu’elle va divorcer s’il ne me répudie pas alors que je ne lui ai rien fait et ALLAH (SWT) en est témoin. Je n’ai jamais réagi à ses insultes, ni à son maraboutage, le zikr est ma source de protection.
    Si vous pouvez aussi m’aider à retrouver mon mari, ce serait bien aussi. Dieureudieuf

  60. Jeff Ndiaye dit :

    Je sui nvo je m prosterne devan vous com kdo darive j donne la recette suivante,contre le movai genie on ecrit la sourate al jinn apres chak versey on ecrit sa noukriyouka fala tansa juska la fin de la sourate avec de l’encre tradotionnel ou daa et ou receuille l’eau bénite kon fai bouillir avec des feuilles de tamarin ou daakar juska ck les feuilles soient fanee.a boire au lever et au coucher pendant 15jrs.par la grace d dieu ouverture incroyable.j reviendrai avec des sir dtonant avek yacine et al latif com latif djalbi et latif ibn hadjar.mai ossi avek alam nasrah.pour ce qui passe d concours j vs donnerao le sir tres facile a faire.merci aux initiateur du blog dieu guide

  61. Belhadj dit :

    Salut les métré tout mes félicitation de quesque vous fait …j’ai pas compris coment j’vais fair pour le coq de la sorat yassine …..je vous demande de me donne les plante on franci selvouplais merci bocou mai frère baraka llahou fikoum.

  62. salimata dit :

    Merci maitre que Dieu vous benisse.ça m aide beaucoup.

  63. Mouhamed313 dit :

    Salamou alekoum, grand MAITRE MANOJDEV1, que ALLAH accomplisse d’avance tous vos voeux. S’il vous plait, j’aimerais avoir …le plus grand secret de CHEICKH AHMED TIDJANI SHARIF (RA) pour commencer a avoir des secrets de grandes valeurs, tres rares a trouver….dont vous avez parler. Mon mail est : mouhamedadam20@gmail.com

  64. Sokol dit :

    Bjour mes freres,

    Je voudrais un sirr pour l’ouverture ou la richesse. J ai bcoup ete combattu, et inchallah ca va maintenant. Je veux moi meme le faire. L ideal du sirr est de me donner celui avec hasbalah ou ayat al kursi.

    Mon mail : sonyyysony@gmail.com

    Sokol

    Salam

  65. n guettia oumar dit :

    salam anleykoum moi c est oumar svp comment faire pour avoir accès à votre blog (abonnement)et les conditions qu ALLAH vous ben

  66. nafy dit :

    Salam toute la communauté,

  67. Daouda le talibe dit :

    assalamoualekoum je m incline devant ces puits de savoir k sont nos très chers maitres de lasrar et d’astrologie etcc;; et leur rendre grâce pour toutes les recettes k ils partagent avec les visiteurs de ce blog;le quel k je suis depuis pas mal de temps.je suis kelkun ki aime le savoir et jaimerai etre assiste et enseigne par ces valeureux erudits du blog.
    recette pour louverture pour le mahabat un talsam de basmalate de votre part merci

  68. Soum dit :

    Bsr la famille,
    juste vous adressé mes salutations et respects a tous et toute.

    votre eleve soum.

  69. Youssouf dit :

    Bonjour à tous les maîtres du bloc. Je suis un fervent lecteur de ce bloc depuis longtemps. Prière de m’aider pour ouverture. Je vis présentement une situation très difficile. Niveau financier, travail, subsistance rien ne marche. J’ai de sérieux problèmes pour assurer mon quotidien et trouver à manger à ma famille. Mon adresse email pour toute bonne volonté qui voudrait m’aider: daoyoussou@yahoo.fr.

  70. Traores dit :

    Aussi chers maitre j’aimerais savoir comment se lit surat Ya Sin en une seule fois qui fait 41 fois? Et dans quelle situation le lit on ? Merci.

  71. Traores dit :

    Merci a tous les grands maitres pour tout ce qu’ils font pour nous dans ce blog. Grace a leurs conseils nous marchons vers l’inconnu confiant en nous meme. Chers maitres pourriez vous me donner un secret pouvant a communiquer avec mes anges gardiens (dalameke)? Merci pour votre aide. Bonne Annee 2015 a tous.

  72. mouhamet dit :

    asalamou aleykoum je voudrais savoir comment faire pour faire sa propre voyance

  73. Mouhamadou Moustapha ibn Salihou dit :

    salam maitres du blog. maitre Manojdev1 je voudrais s’il vous plait avoir votre email pour des questions.merci de votre disponibilité.mon email est nabiyane@yahoo.fr trés urgent.

  74. malickseydi dit :

    bonjour je voudrais l’adresse email de mamadou h diop merci.

  75. malickseydi dit :

    pour la sourate yassin il y a une manière d’apprendre la sourate une seule qui est égale à 41 fois la sourate ça régle tout problème.

  76. malickseydi dit :

    bonjour je voudrais les significations de younouss; ousmane et moussa dans les maisons.merci

  77. kadiaden dit :

    Salam comment allez vous? SVP j’ai besoin de nom de cet arbre en bembara  » LANCA ACIDA « 

  78. kara dit :

    Prendre 7 boules de feuilles de n’zelenidje djatiguifa ou seulement 7 feuilles et ecorce. A quoi sert cette recette merci

  79. saliou odjougbele dit :

    je veux la recette pour se faire aimer par une fille qui est tres efficace

  80. charlybenedetto dit :

    bonsoir
    je demande de l aide sur cette recette

    Grand Secret de Sourate Yasin pour avoir tous( travail, renomme,richesse, papier,concours etc…) chercher (7) bougies blanches vers 1h du matin dans votre chambre, liser la sourate yasin jusqu.a la premiere moubine allumer (1) bougie, ensuite recommencer la lecture jusqu.a la deuxieme moubine allumer(1) bougie encore ainsi de suite jusqu.a la 7eme moubine avec bougie NB: les 7 moubines correspondent aux 7 bougie. apres la 7eme moubine avec sa bougie cloturer la lecture et laisser les bougies apres la lecture de yasin, il tue un coq blanc en sacrifice. ce coq doit etre braiser et non preparer pour donner aux gamins.
    Aussi pouvons nous zikr moubine 102 fois a chak foi kon allume une bougie.
    Cette recette est efficace mes freres et soeurs meme pour attraper une ame soeur…

    je voulais savoir ici en europe on done pas sacrifice a manger au dehors je ne connais mm pas de gamin q qui donne la viande braisser je veux savoir si je peux le fait manger par la famille ?
    pour la pratiquer il faut etre seul dans sa chambre ou bien cela ne gate rien si on dort avec quelqu un mais pas dans mm lit avec un frere comme sa ?

  81. song dit :

    Lale, il faut a chaque fois la sourate Ikhlaas et Laylatoul qadr et mets ton espoir sur Dieu

  82. Bonjour et bon djouma à tous et toutes

  83. inoussa dit :

    Bsr à tous je voudrai m’isncrire et etre abonné.svp comment faire ? merci.

  84. batoukoundara dit :

    Mes karamoko aidez moi grace a dieu je suis en france et je suis une jeune fille de 19 ans il nya aos tous les materiel en france la pour les recette aidez moi pour que cette femme me demande le pardon pour tous se quel ma fait et quelle regrette ce quel ma fait elle a fait des talisman contr3 moi pour que je ne puisse pas etre hereuse dans ma vie

    • doumbia dit :

      je suis maître doumbia na abidjan appelle moi au 55990128 / 07483342 dès reception ou a mon imel khalildoumb@yahoo.fr
      je te promets en faisant toujours recours au nom du »DIEU « unique
      donne moi ton nom et je reponds 1heure après consultation .pour les details qui te situerons sur ton sort par rapport a tes ambitions ,et tu sera convaincu
      je suis en mesure de te regler ta situation par la grace de DIEU et c’est avec promesse.
      je tiens a te dire qu’a ton âge il faudra lutter pour avancer et il ya des remedes et solutions a tous problemes .on vera ce qu’il faut faire pour eviter des pièges qu’on peut te tendre
      je promets encore une fois que tu sera satisfaite par la grace de DIEU
      merci et a bientôt

  85. Mme Djamilatou dit :

    Tata Bree et Me M. H. DIOP,
    comment faire pour accéder à la page des recettes s’il vous plait ?
    Salam
    Mme Djamilatou

  86. Mme Djamilatou dit :

    Bonjour au Maître Mamadou H. DIOP,
    Bonjour à tous les grands maitres du blog,
    Bonjour à tous les intervenants du blog,
    Je vous souhaite tous mes vœux les meilleurs pour l’année 2015. Beaucoup de paix dans la longévité, de santé, de prospérité et surtout le pardon et la compréhension sur le blog.
    Salam à tous
    Mme Djamilatou

  87. najoi nella dit :

    JE VOUS SOUHAITE TOUS ET TOUTES UN BONHEUR TOTAL ET LA PAIX DANS VOS COEUR INCHALLAH

  88. seriba dit :

    franchement je vous donne moi même ça trop decouragé les insultes au blog.Au lieu d’encourager c’est faire le contraire pour cette que j’avais pris repos au blog,mais tenez bon. notre objectif n’est pas la gloire,ni argent,mais la sauvegarde de notre patrimoine.merci

    • karim-Moamar Khadafi dit :

      bah oui,yavaient beaucoup de hyènes,de chacals qui aboyaient.Ils doivent plus avoir de salive à moins qu’ils se soient noyés dedans ou pas de voix,je dirai plutot,leurs doigts ont dû etre handicapés à force d’insulter par clavier.Bon débarras.Moi ça me va comme ça

  89. LAYE dit :

    salam maitre MH DIOP,keski se passe car je vois kil ya peu de commentaire.ce bolg doit rester pérène car grace ce blog bcoup de problème ont été résolu

    • BREE dit :

      salam Me Laye, il ya diverses pages à disposition… bonne semaine

      • Mme Djamilatou dit :

        Bonjour Tata BREE,
        Que cela a été long le temps de silence ! j’ai repris le service mardi matin après un longue période d’indisponibilité.
        Recevez mes meilleurs voeux pour l’année 2015. Longévité dans la bonne santé, paix, prospérité pour vous et votre famille.
        Djamilatou

    • karim-Moamar Khadafi dit :

      c’est vrai,c’est le calme plat.un missile aurait-il été envoyé par les ennemis du blog?
      on attend les interpretations des autres figures :moussa/younous/ousmane
      bonne journee à vous tous et envoyez nous du soleil d’afrique car à paris,il pleut,c’est gris,moche et fait froid et les gens respirent le désespoir,la frustration voire la haine

      • BREE dit :

        bonjour dame djamilatou,, repos bien mérité .. solde de vacances 2014 pris en janvier 2015. trop de travail. merci pour vos voeux.. si demande spéciale, email à mon adresse sans souci.. je veille.
        Karim.. comment cela va-t-il? je te souhaite du mieux pour 2015… amitiés à tous et toutes

  90. LALE dit :

    bonjour cher maitre
    s’ils vous plait aidez moi à cause de Dieu avec une recette pour séparer deux personnes
    j’ai un neveux qui à envouter mon mari .Tous ce qu’il demande à mon mari il ne pas lui refuser
    alors si moi et mes enfants demande quelques choses il nous refuse
    j’ai expliqué a un marabout il à fait un stikara ,il dit que la maman de l’enfant a envouter mon mari pour qu’il ne leur refuse rien .même s’il a fait de bêtise ,si je lui parle sa fait mal à mon mari
    je veux une recette pour qu’il s’éloigne un peu de mon mari ,sinon sa risque de jouer sur notre foyer

  91. Bak dit :

    Qu’est est le nom en bambara de guiera senegalais

  92. Song dit :

    Pour soigner l’impuissance et lejaculation precoce , couper feuilles et jeunes rameaux de Guiera senegalensis préparez zt boire un verre par jour pendant 7 jours. .
    En cas d’infections respiratoires, ajouter à ce liquide du miel et boire. Très efficace. song

  93. ibirogba dit :

    je suis vraiment ravi du blog que le tout Puissant Allah nous guide

  94. Mnaln dit :

    Bonsoir a tous et a mr MHD le createur du blog je suis un gabonais a lbv je viens aporter ma pierre a l edifice sur ce blog avec une recette qui permet d etre virile au lit avec et que cette femme ne vous quitte jamais si vous devez avoir des rapport avec votre femme mettez du jus de petit piment sur votre sexe un jour avant et ne la touchez pas cette nuit suportez la douleur et le lendemain lavez vous corectement puis frottez sur votre penis du miel doux melanger a la cendre du chanvre indien je vous qu elle vous quiterra jamais Que Dieu benisse l afrique

  95. le sauvage primitif dit :

    Batoukoundara,tu cueilles 7feuilles et les écorces est/ouest d,une plante dite n,zèrèningbè diatikifaka(espèce blanche)-tu récites la sourate gadri et couraïchin 7fois chaqu,une sur les feuilles et écorces,le tout mis dans un récipient et bien fermer.Garder ceci dans un coin de ta chambre pendant 7jours.Le 8ème jour,prendre bain de cette macération 7jours durant.Satisfaction immédiate.

  96. ibagongo dit :

    bonsoir mes chers frères et soeur. Je viens à vous avec une demande d’aide pour des chéloides que j’ai sur mon torse et qui grossissent de jour en jour. Je n’ai pas de solution par la médecine moderne. On ne me propose que des injections de corticoïdes. Aussi je tends la main à tous si quelqu’un avait une solution pour m’en débarrasser fii sabiilillah.
    ibamonzon@yahoo.fr

    • lilia Rose dit :

      Pour traiter les chéloides il y a le thé vert qui donne de bons resultats
      Il faut qu’il soit tres concentrer en tanins pour cela il vous faut du thé vert une grosse quantité dans un verre d’eau bouillante laisser infuser 1heure filtrer et garder le liquide
      que vous ferez tremper des compresses stériles dans ce liquide et mettre sur les chéloides laisser 30/40mn dessus repeter plusieurs fois par jour
      Vous pouvez faire la meme chose avec la camomille.
      Vous avez fait des piercings ou bien c’est du a vos cicatrises.
      Salem Alkm

      • najoi nella dit :

        SALAM ALICOUM BON VOILA JE VOUS SUIS UN PEU DANS CE BLOG ET JE SUIS ATTIREZ PAR METHODE CHER FRERE ET SOEUR POUVEZ VOUS ME DONNEZ UNE RECETTE POUR QUE MES ENFANTS SOIT INTELIGENT A L ECOLE CAR IL N AIMENT VRAIMENT PAS L ECOLE NE M ECOUTE PAS IL NE FONT QU A LEUR TETE BREF JE PENSE QUE C L EPOQUE JE SUIS DE FRANCE

  97. batoukoundara dit :

    Bonjour mey karamoko je voudrai que vous m’aider vraiment je suis une jeune fille la mere de ma copine me ramene ma vie chez des karamoko car elle me deteste alors que sey la copines a ma mere elle a bloker ma vie je veux que cette femme et honte que doit je faire aider moi alors que moi je les rien fait .

  98. batoukoundara dit :

    Bonjour mes karamoko esque je pourrai avoir une recette pour que une personne qui vous fait du mal qui fait du maraboutage pour que vous ne puisser pas avoir du bonheur je veux que la personne ait honte de se quel a fait et je veux quelle me demande le pardon .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s